Bases de données du CICR sur le droit international humanitaire
  • Print page

    "Nous déclarons, en plus, que nous n'avons pas accepté et n'acceptons aucune des réserves déjà formulées ou qui pourraient être formulées par les pays signataires de cet instrument ou par ceux ayant adhéré ou devant adhérer à celui-ci."
    26 janvier 1990
    "Le Gouvernement de la République hellénique ne peut accepter la première réserve formulée par les Etats-Unis d'Amérique à l'occasion de la ratification par ce pays de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, car il considère qu'une telle réserve n'est pas compatible avec la Convention.
    A 1 ' égard de la deuxième réserve formulée par les Etats-Unis d'Amérique:
    [Même objection, mutatis mutandis, que celle formulée par le Danemark.]
29.12.1949

08.12.1954

08.12.1954, 26.01.1990