Bases de données du CICR sur le droit international humanitaire
  • Print page
Section VII : Parole donnée - Art. 133.
    133. - Aucun prisonnier de guerre ne peut être contraint, par un gouvernement ennemi, à donner sa parole, et aucun gouvernement n'est obligé de laisser à des prisonniers de guerre la faculté d'être libérés sur parole ni d'accorder cette même faculté à tous les officiers capturés s'il la donne à certains. De même que l'engagement sur parole est un acte individuel, de même et réciproquement, la libération sur parole procède d'une décision unilatérale du belligérant.


<< Previous     Up     Next >>