• Envoyer
  • Imprimer

Entre marteau et enclume : intégration ou indépendance de l'action humanitaire ?

31-03-2011 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, No. 881, de Antonio Donini

Cet article s’intéresse à la tension apparue entre les principes et la politique dans la réponse à la crise afghane ; plus précisément, il vise à déterminer dans quelle mesure les organisations humanitaires ont réussi à se protéger – et à protéger leurs activités – contre une instrumentalisation évidente de la part des instances qui poursuivaient un agenda politique partisan. (en français)

Résumé

Le présent article s’intéresse à la tension apparue entre les principes et la politique dans la réponse à la crise afghane ; plus précisément, il vise à déterminer dans quelle mesure les organisations humanitaires ont réussi à se protéger – et à protéger leurs activités – contre une instrumentalisation évidente de la part des instances qui poursuivaient un agenda politique partisan. Après un bref rappel historique en guise d’introduction, l’article examine les tensions autour de la question de la ‘cohérence’ – le nom de code donné à l’action visant à intégrer l’action humanitaire dans les desseins politiques plus vastes des Nations Unies, ainsi que de la coalition militaire qui, sous mandat de l’ONU, mène des opérations en Afghanistan depuis fin 2001. L’article se termine par quelques conclusions plus générales relatives aux relations entre l’humanitaire et le politique et aux retombées de l’expérience afghane sur l’avenir de l’action humanitaire.

Biographie

Antonio Donini est directeur de recherche au Centre international Feinstein de l’Université Tufts, aux États-Unis.


Rubriques associées

Pages associées