• Envoyer
  • Imprimer

Groupes armés et conflits intra-étatiques : à l’aube d’une nouvelle ère ?

30-06-2011 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, No. 882, de Arnaud Blin

Les mutations diverses et profondes qui ont affecté le monde, en particulier dans sa dimension géostratégique, depuis la fin de la guerre froide ont-elles changé radicalement la nature des conflits ? Vingt ans après la disparition de l’Union soviétique et dix ans après celle des tours jumelles de New York, le bilan fait état d’une certaine continuité avec la résilience de vieux foyers conflictuels non résolus et des groupes armés qui les alimentent.

Résumé

Les mutations diverses et profondes qui ont affecté le monde, en particulier dans sa dimension géostratégique, depuis la fin de la guerre froide ont-elles changé radicalement la nature des conflits ? Vingt ans après la disparition de l’Union soviétique et dix ans après celle des tours jumelles de New York, le bilan fait état d’une certaine continuité avec la résilience de vieux foyers conflictuels non-résolus et des groupes armés qui les alimentent. Néanmoins, alors que la majorité des conflits armés est à ranger aujourd’hui dans la catégorie des conflits intra-étatiques, le contexte général a évolué de telle manière que l’on évoque aujourd’hui le phénomène des ‘nouvelles guerres’. Les inégalités économiques et politiques de plus en plus inacceptables avec la globalisation, les atteintes à l’environnement et leurs conséquences, ou encore l’émergence de conflits de grande ampleur provoqués par le crime organisé constituent certaines des menaces qui affectent déjà la nature des conflits d’aujourd’hui ou qui pourraient définir ceux de demain. La période dominée par les groupes djihadistes à vocation universaliste touchant peut-être à sa fin, la tendance actuelle semble s’orienter vers une nouvelle génération de guérilléros susceptibles de profiter notamment de l’érosion de l’État-nation et des soubresauts géopolitiques issus de l’héritage post-colonial, pour se lancer dans des aventures à long terme où les passions et le degré de violence sont élevés. Circonscrits pour l’instant, certains des conflits du moment pourraient exploser par les effets de la globalisation alors que la communauté internationale peine à redéfinir d’autres règles du jeu adaptées à la nouvelle dialectique de la guerre et de la paix.

Biographie

Arnaud Blin est chercheur associé à l’Institut Français d’Analyse Stratégique et coordinateur du Forum pour une Nouvelle Gouvernance.