• Envoyer
  • Imprimer

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) face à la torture et aux traitements cruels, inhumains ou dégradants infligés aux personnes privées de liberté

30-06-2011 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, No. 882

Doctrine adoptée par le Conseil de l’Assemblée du CICR le 9 juin 2011

Préambule

La lutte contre la torture et les traitements cruels, inhumains ou dégradants se trouve au cœur de l'action du CICR en faveur des personnes privées de liberté.

Fort d'une conviction profondément ancrée du caractère absolument inacceptable de telles pratiques, le CICR déploie une réponse globale qui vise avant tout à apporter protection, assistance et réhabilitation aux victimes et à contribuer à la mise en place et/ou au renforcement d'un environnement normatif, institutionnel et éthique propice à la prévention de ce fléau.

Dans cette perspective le CICR sait pouvoir compter sur sa propre expérience, sa connaissance intime de ce phénomène, son accès privilégié aux victimes et son dialogue bilatéral et confidentiel avec les autorités et les autres acteurs. Il sait également pouvoir compter sur les dynamiques normatives, institutionnelles et éthiques créées au cours de ces dernières années sur ces questions.

Conscient de l'immense défi que représente ce combat et de son importance pour les victimes présentes et futures, pour leurs familles, leurs communautés et leurs sociétés, le CICR entend réaffirmer clairement et publiquement son engagement et lui donner toute sa dimension.


Pages associées