• Envoyer
  • Imprimer

Lancement de la Revue à Washington : l’avenir de l’action humanitaire au cœur des discussions

14-12-2012 Article

Le 4 décembre, le directeur des opérations du CICR Pierre Krähenbühl s’est joint à l’ambassadeur William J. Garvelink pour lancer la dernière édition de la Revue consacrée à « l’avenir de l’action humanitaire » au Washington’s Center for Strategic and International Studies (CSIS). À l’occasion d’une discussion avec des représentants du gouvernement des États-Unis et d’importantes ONG américaines, M. Krähenbühl a analysé certains des facteurs clés qui influenceront le devenir de l’action humanitaire et s’est penché sur les meilleurs moyens de relever les défis et de saisir les occasions qui se présentent.

Après une présentation de la nouvelle édition de la Revue, intitulée « L’avenir de l’action humanitaire », par l’ambassadeur Gravelink, M. Krähenbühl a commenté certaines des tendances que le CICR observe actuellement sur la scène humanitaire : la nature de plus en plus diverse des conflits armés et des parties impliquées, l’augmentation de la durée moyenne des conflits armés, les problèmes d’accès auxquels se heurtent les travailleurs humanitaires et la perception des acteurs humanitaires, la nécessité d’établir un dialogue avec toutes les parties à un conflit et les difficultés qui y sont liées, ainsi que l’émergence de nouveaux acteurs humanitaires. M. Krähenbühl a aussi évoqué les questions de sécurité, et a réaffirmé la pertinence des principes de neutralité, d’impartialité et d’indépendance, ainsi que l’importance du droit international humanitaire s’agissant de relever les défis qui se posent à l’heure actuelle.

M. Krähenbühl a ensuite engagé une discussion avec l’auditoire, composé notamment de représentants du gouvernement des États-Unis et d’importantes ONG américaines. La discussion, qui a reflété certains des changements fondamentaux constatés par divers acteurs humanitaires, s’est axée autour de questions telles que l’impact des nouvelles technologies sur l’action humanitaire, la prolifération des mouvements rebelles et la détérioration des conditions de sécurité. Les participants se sont interrogés sur la manière dont la gestion à distance des activités humanitaires modifiait « l’approche de proximité » de l’assistance humanitaire. M. Krähenbühl a notamment répondu à une question qui lui a été posée concernant la difficulté de savoir quand prendre la décision de mettre un terme à une opération humanitaire. Les participants ont enfin échangé leurs expériences et leurs points de vue sur la manière d’interagir avec les nouveaux acteurs humanitaires.

  • Voir Intercross blog pour écouter l’enregistrement intégral de l’événement.  

Photos

William J. Garvelink, ambassadeur (gauche) et Pierre Krähenbühl, directeur des opérations du CICR  (droite) 

William J. Garvelink, ambassadeur (gauche) et Pierre Krähenbühl, directeur des opérations du CICR (droite)
© ICRC

Pages associées