• Envoyer
  • Imprimer

Religion, violence et « guerres saintes »

30-06-2005 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 858, de Hans Küng

L'auteur analyse l'influence de la religion dans les conflits armés qui se produisent dans le monde. L'accent est mis sur les religions monothéistes – judaïsme, christianisme et islam –, auxquelles il est récemment peu reproché d'induire, au besoin, à la tentation de recourir à la violence. (en français)

 

Résumé 
L'auteur analyse l'influence de la religion dans les conflits armés qui se produisent dans le monde. L'accent est mis sur les religions monothéistes – judaïsme, christianisme et islam –, auxquelles il est récemment peu reproché d'induire, au besoin, à la tentation de recourir à la violence. L'article porte principalement sur cette accusation et se distingue d'une analyse de la notion de « guerre sainte » dans les trois religions. Pour conclure, l'auteur nous propose une vision empreinte de pragmatisme des conditions de réalisation de la paix, à savoir que les guerres du XXIe siècle ne peuvent être considérées comme justes, ni saintes, ni propres et que le pacifisme absolu est non seulement politiquement impossible mais qu'il pourrait même être, en tant que principe politique, une preuve d'irresponsabilité.  

       
    pdf file     Texte intégral      (285kb)    
  fichier PDF Aide 
  Article inclus dans la sélection française 2005 de la Revue internationale de la Croix-Rouge.