• Envoyer
  • Imprimer

Les personnes portées disparues et la justice transitionnelle : le droit de savoir et la lutte contre l’impunité

30-06-2006 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 862, de Monique Crettol & Anne-Marie La Rosa

Toute instance ou institution qui s’occupe de la question des personnes disparues interagira, d’une manière ou d’une autre, avec la procédure de justice transitionnelle, ne serait-ce que pour examiner la possibilité de mettre en commun les informations pertinentes qui ont été recueillies. (en français)

La question se pose avec une plus grande acuité lorsque les tribunaux internationaux interviennent dans le contexte national où les mécanismes de la justice transitionnelle existent. Les auteurs examinent comment les mécanismes de justice transitionnelle permettent d’étayer les attentes des familles dans leur droit de connaître le sort de leurs proches et comment le fait d’œuvrer à résoudre la question des personnes disparues est conciliable avec une lutte efficace conte l’impunité.

       

        pdf file     Texte intégral      (56kb)    
  fichier PDF Aide 
 


Pages associées