• Envoyer
  • Imprimer

Les structures des conflits asymétriques

31-12-2006 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 864, de Robin Geiß

 

Résumé 
Disparité importante entre les belligérants, l’inégalité des armes constitue l’une des caractéristiques majeures de plusieurs conflits armés contemporains. De telles asymétries (que l’on ne saurait toutefois pas présenter comme un phénomène nouveau dans le domaine de la guerre) ne constituent plus, désormais, une apparition aléatoire de batailles singulières. En tant que caractéristique structurelle de la guerre moderne, les conflits asymétriques ont des répercussions sur l’application des principes fondamentaux du droit international humanitaire. Comment, par exemple, alors qu’il est communément compris comme justifiant le niveau de force nécessaire pour mener l’ennemi à la défaite militaire, le concept de nécessité militaire peut-il se concilier avec une constellation dans laquelle l’une des parties au conflit n’a vraiment, dès le départ, aucune chance de l’emporter sur le plan militaire ? Pour la partie se trouvant en état d’infériorité, des déséquilibres militaires d’une telle ampleur sont évidemment porteurs d’incitations à tenter de remédier la situation en contournant les règles acceptées en matière de conduite de la guerre. L’auteur tente d’évaluer les répercussions éventuelles sur le principe de réciprocité ; il évoque notamment le risque d’apparition d’une dynamique déstabilisante de réciprocité négative pouvant, à terme, conduire à l’aggravation progressive du mépris manifesté envers le droit international humanitaire.    

         
        pdf file     Texte intégral, en anglais      (178kb)    
  fichier PDF Aide 
 


Rubriques associées

Pages associées