• Envoyer
  • Imprimer

En quête de symbiose : Conseil de sécurité et domaine humanitaire

31-03-2007 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 865, de Aurélio Viotti

L’auteur attire l’attention des lecteurs sur la nature politique du Conseil de sécurité, ainsi que sur les lacunes et les incohérences de ses décisions concernant la fourniture d’une assistance impartiale aux victimes d’un conflit armé. Il s’agit de ne pas l’oublier au moment d’entreprendre de protéger des personnes.

     

Aurélio Viotti
est diplomate au département des Affaires étrangères d’Argentine et doctorant en droit international à l’Université de Buenos Aires.  

   
Résumé 
L’incursion du Conseil de sécurité dans le domaine de la protection des personnes ou des groupes pourrait sembler nécessaire – voire louable – mais elle devrait être considérée avec précaution. L’auteur affirme que la quête d’une parfaite complémentarité entre les pouvoirs du Conseil de sécurité et l’action humanitaire ne devrait jamais faire oublier la nature politique du Conseil, les lacunes et les incohérences de ses décisions concernant de graves atteintes à la dignité humaine ainsi que les effets des mesures de coercition – y compris de la force armée – sur la fourniture d’une assistance neutre et impartiale aux victimes d’un conflit armé.    

       
        pdf file     Texte intégral, en anglais      (784kb)    
  fichier PDF Aide 
 


Pages associées