• Envoyer
  • Imprimer

Entretien avec le Dr. Abdel Hamid Afana

30-09-2007 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 867

Dr Abdel Hamid Afana, titulaire d’une maîtrise et d’un doctorat, est le président du Conseil international de réhabilitation pour les victimes de torture, le directeur du département de la formation et de la recherche du programme de santé mentale de la communauté de Gaza, et le président du conseil des directeurs de l’Organisation Jesoor. (en français)

Président du Conseil international de réhabilitation pour les victimes de la torture et psychothérapeute expérimenté, Abdel Hamid Afana donne un aperçu très intéressant des conséquences de la torture pour la victime elle-même ainsi que pour sa famille. La torture a même des effets négatifs à long terme sur le développement d’une communauté. Puis il explique les différentes motivations qui poussent à utiliser la torture et indique quel est le meilleur moyen pour les délégués du CICR d’aborder les victimes de la torture lors de leurs visites dans les prisons. Il souligne que le Conseil international de réhabilitation pour les victimes de la torture adopte une approche holistique qui comprend non seulement les possibilités de traitement individuel, mais également un travail avec la communauté de telle sorte que les victimes reçoivent le soutien dont elles ont besoin pour elles-mêmes et pour leur famille.
 

  L’interview s’est déroulée le 12 septembre 2007 avec Toni Pfanner, rédacteur en chef de la Revue internationale de la Croix-Rouge.  
 
 

     
        pdf file     Texte intégral      (79kb)    
  fichier PDF Aide 
 


Pages associées