• Envoyer
  • Imprimer

Torturer des terroristes ? Justifications, méthodes et effets du recours à la torture dans une guerre « contre le terrorisme ». L’exemple de la France en Algérie, 1954-1962.

30-09-2007 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 867, de Raphaëlle Branche

Au cours de sa guerre contre le mouvement nationaliste armé luttant pour l'indépendance de l'Algérie (1954-1962), la France a fait un large usage de la torture. Cet article remet en question la justification principale avancée, à savoir le terrorisme utilisé par le Front de libération nationale, et jette une lumière nouvelle sur l’usage de la torture au cours de cette guerre. (en français)

 

Résumé 
Lors de la guerre qui l’opposa au mouvement nationaliste armé luttant pour l’indépendance de l'Algérie (1954-1962), la France recourut massivement à la torture. Celle-ci fut essentiellement justifiée par le terrorisme utilisé par le Front de Libération Nationale, alors que cette violence terroriste n’était ni l’essentiel de l’action des nationalistes ni la cible réelle de l’armée française. L’étude des méthodes employées et des buts poursuivis permet en effet de remettre en cause cette justification, en éclairant le fonctionnement réel de la torture dans une guerre de cette nature. Cela alors même que la guerre d'Algérie a pu être présentée comme un modèle pour de nombreuses situations conflictuelles ultérieures.    

       
        pdf file     Texte intégral      (213kb)    
  fichier PDF Aide 
 


Pages associées