• Envoyer
  • Imprimer

Interview de Son Altesse Royale le Prince Hassan de Jordanie

31-12-2007 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 868

Dans son interview, son Altesse Royale le Prince El Hassan bin Talal a insisté sur la nécessité d’appliquer les principes humanitaires au conflit en Irak et a indiqué qu’il incombait à toutes les parties de rendre la justice et de respecter les droits de l’homme. Un des moyens d’assurer la défense des droits de l’homme consiste à établir un ordre humanitaire commun que le Prince nomme le « droit de la paix ». (en français)

Puis, le Prince Hassan a souligné que l’évaluation des conséquences humanitaires devrait reposer sur des données fiables, libres de toutes considérations politiques. Une des principales conséquences de la guerre en Irak est clairement le déplacement majeur de populations qui affecte la région tout entière et sa capacité de relèvement.

Concernant la division confessionnelle, le Prince Hassan a relevé l’influence des forces extérieures qui ont aggravé la situation. Selon lui, cette division n’est pas liée à la religion mais plutôt à la politique.

Abordant les moyens qui pourraient permettre de sortir du conflit, le Prince Hassan a mentionné la nécessité de créer une organisation régionale, similaire à l’OSCE, d’élaborer une charte du citoyen et d’assurer le développement économique. Il a mis en garde contre une division de l’Irak et souligné que, plutôt qu’un affrontement, ce qu’il faudrait en Irak, c’est l’exercice d’une responsabilité partagée, réalisable uniquement en construisant à partir de la base. Pour aider l’Irak à se relever, le Prince a réitéré son appel en faveur du développement d’un fonds international de la Zakat.

 

L’interview a été réalisée le 2 mars 2008 par Toni Pfanner, rédacteur en chef de la Revue internationale de la Croix-Rouge, et Paul Castella, chef de la délégation du CICR à Amman, Jordanie.    

       
        pdf file     Texte intégral      (56kb)    
  fichier PDF Aide