• Envoyer
  • Imprimer

Justice en suspens : responsabilisation et reconstruction sociale en Irak

31-03-2008 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 869, de Eric Stover, Miranda Sissons, Phuong Pham and Patrick Vinck

Cet article porte un regard critique sur les mesures de responsabilisation introduites par les États-Unis en Irak. Ce dont l’Irak a besoin, c’est d’un environnement sûr et d’une autorité légitime pour mettre en place une stratégie globale de justice transitionnelle qui reflète les besoins et les priorités de la majorité des Irakiens. Une telle stratégie devrait comprendre diverses mesures, notamment des poursuites judiciaires, des réparations, une approche sensée de l’assainissement, des mécanismes de recherche de la vérité et une réforme institutionnelle. (en français)

     

Eric Stover est le directeur de la faculté du Centre des droits de l’homme et professeur auxiliaire de droit et de santé publique à l’Université de Californie, Berkeley. Miranda Sissons est directrice adjointe, Moyen-Orient, du Centre international pour la justice transitionnelle (CIJT). Phuong Pham est professeur et chercheur associé au Centre Payson de développement international de l'Université de Tulane, et chercheur émérite au Centre des droits de l’homme de l’Université de Californie, Berkeley. Patrick Vinck est directeur du projet Berkeley-Tulane Initiative on Vulnerable Populations. 
   
Résumé 
Ayant envahi l'Irak sans l’autorisation du Conseil de Sécurité des Nations Unies, les États-Unis ne sont pas parvenus à convaincre beaucoup de pays de jouer un rôle actif pour aider l'Irak à surmonter son passé violent. Répétant à l’envi qu'ils « se débrouilleraient tout seuls », les États-Unis ont mis en œuvre des mesures de responsabilisation sans vraiment consulter le peuple irakien. Ils n’ont pas non plus demandé l’aide des Nations Unies et des organisations internationales des droits de l’homme, qui ont des connaissances étendues et une expérience approfondie d’un large éventail de mécanismes de justice transitionnelle. Finalement, les mesures de responsabilisation introduites par les Américains se sont soit retournées contre eux, soit étaient désespérément déficientes. Ce dont l’Irak a besoin, c’est d’un environnement sûr et d’une autorité légitime pour mettre en place une stratégie globale de justice transitionnelle qui reflète les besoins et les priorités de la majorité des Irakiens. Une telle stratégie devrait comprendre diverses mesures, notamment des poursuites judiciaires, des réparations, une approche sensée de l’assainissement, des mécanismes de recherche de la vérité et une réforme institutionnelle.

       
        pdf file     Texte intégral      (144kb)    
  fichier PDF Aide 
 


Rubriques associées

Pages associées