• Envoyer
  • Imprimer

Enchaînés aux canons ou une cible sur leur T-shirt : les boucliers humains en droit international humanitaire

31-12-2008 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 872, de Stéphanie Bouchié de Belle

Cet article examine les problèmes juridiques associés aux boucliers humains. L’auteur commence par débattre de la nature absolue de l’interdiction d’utiliser des boucliers humains et poursuit en étudiant les précautions que doit prendre la partie attaquée. Même si la partie attaquée viole l’interdiction d’utiliser des boucliers humains, cette violation ne constitue pas un acte de perfidie et ne libère pas l’attaquant de ses obligations. Les boucliers humains étant des civils, ce ne sont pas des objectifs militaires légitimes, même s’ils agissent de leur plein gré, car ils ne participent pas directement aux hostilités. Parmi les obligations de précaution qui incombent à l’attaquant, le principe de proportionnalité s’applique de manière classique, même dans le cas de boucliers humains volontaires.

 
   

    <<a href="http://www.icrc.org/eng/assets/files/other/irrc-872-bouchie-de-belle.pdf">     pdf file     Texte intégral, en anglais      (364kb)    
  fichier PDF Aide 
 


Pages associées