• Envoyer
  • Imprimer

De l'impuissance à l'action : la pluralité des expériences des femmes dans les conflits armés

31-03-2010 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 877, de Medina Haeri et Nadine Puechguirbal

Cet article fait valoir la nécessité de tenir compte de la pluralité des expériences des femmes dans la guerre, en tant que chefs de famille, victimes (et survivantes) de violences sexuelles, chefs communautaires et combattantes armées. (en français)

Medina Haeri est attachée à la division Femmes et Guerre du Comité international de la Croix-Rouge. Elle a obtenu une maîtrise auprès de la Faculté de droit et de diplomatie de Fletcher.
Nadine Puechguirbal est conseillère pour le thème Femmes et Guerre au Comité international de la Croix-Rouge. Elle était précédemment conseillère pour l’égalité des sexes dans le cadre de l’opération de maintien de la paix des Nations unies en Haïti.  
   
Résumé 
Bien que les femmes fassent généralement preuve d'une capacité à aller de l'avant et d'un courage remarquables en adoptant de nouveaux rôles et en prenant de nouvelles responsabilités lorsqu'elles doivent faire face aux ravages de la guerre, elles continuent d'être dépeintes par de nombreux acteurs humanitaires comme intrinsèquement faibles et vulnérables – une image qui entraîne une absence perceptible des femmes dans les organes décisionnels, que ce soit durant ou après les conflits. Le présent article défend la nécessité de considérer la pluralité des expériences des femmes dans la guerre, qu'elles soient chefs de famille, victimes (et survivantes) de violences sexuelles, cheffes communautaires ou combattantes armées.    



Rubriques associées

Pages associées