• Envoyer
  • Imprimer

Violence et action humanitaire en milieu urbain. Nouveaux défis, nouvelles approches

30-06-2010 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 878, de Marion Harroff-Tavel

Sur la base de l'expérience acquise par le CICR et ses partenaires, cet article décrit la vulnérabilité des plus pauvres et des migrants en milieu urbain. Il évoque les difficultés auxquelles les acteurs humanitaires, souvent habitués à travailler en zone rurale, doivent faire face et présente des solutions novatrices. (en français)

Marion Harroff-Tavel est conseillère politique du Comité international de la Croix-Rouge, en charge de l'analyse prospective de la violence armée. 
   
Résumé 
Assurer un développement harmonieux de villes en croissance rapide et offrir à une population en pleine expansion des services publics dignes de ce nom, que ce soit en matière de sécurité, de santé ou d'éducation, est un défi pour nombre d'États. Ce défi est d'autant plus difficile et urgent à relever que des manifestations de violence (émeutes de la faim, affrontements de gangs territoriaux ou de communautés ethniques, actes de violence xénophobe contre des migrants, …) qui n'atteignent généralement pas le seuil d'un conflit armé, mais n'en sont pas moins meurtrières, peuvent se produire.

Sur la base de l'expérience du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et de ses partenaires, ainsi que des constats de spécialistes du milieu académique, cet article décrit la vulnérabilité des plus pauvres et des migrants en milieu urbain. Il évoque les difficultés auxquelles les acteurs humanitaires, souvent habitués à travailler en zone rurale, doivent faire face. Enfin, il dépeint des réponses novatrices et riches d'enseignements : microprojets générateurs de revenus, secours en cash ou en bons, agriculture urbaine, mise sur pied de programmes de prévention de la violence ou de promotion de la santé pour protéger des personnes affectées par la violence armée dans des quartiers défavorisés.