• Envoyer
  • Imprimer

Le Soudan du Sud, un an après : trois vidéos illustrent la lutte de cette nouvelle nation pour l’accès aux soins de santé

16-07-2012

Le 9 juillet 2012, le Soudan du Sud a fêté son premier anniversaire en tant que pays indépendant. Pour marquer l’occasion, le CICR met en ligne une série de trois vidéos qui montrent les conditions extrêmement précaires dans lesquelles sont prodigués les soins de santé dans les zones proches du conflit frontalier, et soulignent la pénurie de personnel et de matériel médical.

Soudan du Sud : une demande accrue de soins pour les personnes amputées

Troisième et dernier épisode de notre série de vidéos consacrée à la lutte pour l’accès aux soins de santé au Soudan du Sud

Le Soudan du Sud a fêté le premier anniversaire de son indépendance le 9 juillet 2012. Cependant, le fait de devenir la plus jeune nation du monde n’a pas mis un terme au conflit armé qui fait rage depuis des années. Les combats autour de la frontière nord avec le Soudan se sont intensifiés en avril. in April.

Le CICR assure un service d’ambulance aérienne qui transporte les victimes des combats vers le centre de réadaptation physique de Juba. Ce centre, géré conjointement par le CICR et le gouvernement du Soudan du Sud, est le seul du genre dans le pays ; pour beaucoup de Soudanais du Sud cependant, l’accès au centre de Juba est trop difficile et trop cher. Grâce au service aérien du CICR, les personnes vivant dans des régions reculées du Soudan du Sud peuvent recevoir des membres artificiels, bénéficier de services de réadaptation physique et faire soigner leurs blessures.

Version en qualité professionnelle pour les médias

Déjà mises en ligne

Soudan du Sud (1e partie) : la malnutrition s'aggrave tandis que les combats se poursuivent dans la plus jeune nation du monde (mise en ligne le 6 juillet 2012)

Les combats ont eu un impact direct sur la santé de cette toute jeune nation. La fermeture de la frontière a entravé l'accès des denrées alimentaires aux marchés et provoqué des hausses de prix. Le docteur Georgio Monti, qui travaille comme pédiatre au CICR, en décrit les conséquences sur les enfants souffrant de malnutrition qu’il traite à l’hôpital de Malakal.

Version en qualité professionnelle pour les médias

  
Soudan du Sud (2e partie) : une femme amputée d’une jambe doit voyager pendant trois jours pour se faire soigner (mise en ligne le 9 juillet 2012)

Le Soudan du Sud compte seulement 120 médecins et à peine plus de 100 infirmières et infirmiers officiellement reconnus, pour une population de près de neuf millions d’habitants. Quand Nyataba Lam Keat a perdu une jambe pendant les récents affrontements ethniques à Akobo, elle a dû voyager pendant trois jours pour rejoindre un hôpital qui puisse la prendre en charge.

Avertissement : on peut voir sur certaines images du sang et des blessures

Version en qualité professionnelle pour les médias

Communiqué de presse :