• Envoyer
  • Imprimer

Liban : l'aide du CICR aux blessés et réfugiés syriens

29-11-2012 Faits et chiffres

Avec le concours de la Croix-Rouge libanaise, le CICR vient en aide aux réfugiés depuis le début de la crise en Syrie.

Des dizaines de milliers de Syriens qui ont fui les combats se sont réfugiés au Liban voisin. Certains sont blessés et ont besoin de soins médicaux. D'autres sont tout simplement épuisés et vulnérables. Pour la plupart, les réfugiés n'ont pratiquement rien pu emporter avec eux quand ils ont traversé la frontière.

« La plupart des réfugiés qui arrivent au Liban n'ont presque rien. Dépourvus de l'essentiel, ils ont besoin de tout ce qu'il faut pour faire vivre leur famille : nourriture, articles d'hygiène, matelas, couvertures, articles ménagers et ustensiles de cuisine, explique Jürg Montani, chef de la délégation du CICR au Liban. Au fur et à mesure que le temps passe et que leur nombre augmente, ils représentent un fardeau de plus en plus lourd pour les communautés d'accueil, et leurs conditions de vie sont de plus en plus difficiles, surtout à l'approche de l'hiver. »

Le gouvernement libanais et ses partenaires, dont le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, fournissent une aide aux réfugiés syriens, dont le nombre est estimé à quelque 120 000 personnes.

« Le CICR prend le relais partout où cela s'avère nécessaire, chaque fois que d'autres ne sont pas en mesure de fournir une assistance. Souvent, nous sommes dans une position unique pour pouvoir aider les réfugiés, du fait de la relation de longue date que nous entretenons avec toutes les communautés libanaises, » ajoute Jürg Montani.

Le CICR aide les services médicaux d'urgence de la Croix-Rouge libanaise à soigner les blessés syriens mais il s'occupe aussi de distribuer des vivres et d'autres secours aux réfugiés récemment arrivés de Syrie, parmi lesquels des centaines de familles palestiniennes, forcées de fuir les camps du pays.

Depuis janvier 2012, le CICR a :

  • aidé la Croix-Rouge libanaise à évacuer 1 573 blessés syriens vers des hôpitaux du Liban ;
  • financé un poste de secours d'urgence temporaire de la Croix-Rouge libanaise à Ras Baalbeck, dans le nord-est de la plaine de la Bekaa, pour faciliter l’évacuation des blessés syriens vers les hôpitaux ;
  • remis des fournitures médicales à dix structures de soins traitant des blessés syriens ;
  • dispensé des soins post-opératoires et des services de réadaptation à des blessés syriens dans plusieurs établissements médicaux, et fourni des médicaments, des articles à usage unique et des membres artificiels à ces établissements ;
  • financé la prise en charge de plus de 100 réfugiés syriens grièvement blessés dans cinq hôpitaux de la plaine de la Bekaa ;
  • organisé quatre séances de formation et des ateliers à l’intention de plus de 90 membres du personnel de santé s’occupant de blessés syriens ;
  • fourni un soutien financier à la banque du sang de la Croix-Rouge libanaise afin de lui permettre de répondre à l’augmentation de la demande de sang provoquée par la crise syrienne ;
  • distribué des vivres, des matelas, des couvertures, des articles d’hygiène, des ustensiles de cuisine et d’autres articles ménagers à quelque 23 250 réfugiés arrivés de Syrie, dont 4 630 palestiniens ayant fui les camps où ils s’étaient installés en Syrie ;
  • fourni du matériel aux organisations locales venant en aide aux nouveaux réfugiés arrivant de Syrie.

Photos

Masharih Al-Qaa, plaine de la Bekaa, Liban. Des réfugiés syriens reçoivent des secours du CICR.  

Masharih Al-Qaa, plaine de la Bekaa, Liban
Des réfugiés syriens reçoivent des secours du CICR.
© Reuters / M. Azakir