• Envoyer
  • Imprimer

Afghanistan : faits et chiffres, janvier à septembre 2013

25-10-2013 Faits et chiffres

Aperçu général des activités menées par le CICR en Afghanistan de janvier à septembre 2013.

Visite de détenus et maintien des liens familiaux

Le CICR visite des détenus en Afghanistan et dans d'autres pays du monde pour suivre leurs conditions de détention et le traitement qui leur est réservé. Les délégués du CICR visitent régulièrement les prisons gérées par les autorités afghanes, par les États membres de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) placée sous la direction de l'OTAN, et par les forces américaines. L’institution aide aussi les membres de familles dispersées par le conflit à rester en contact, et s'efforce de retrouver les personnes disparues.

De janvier à septembre 2013, les collaborateurs du CICR ont :

  • effectué 140 visites dans 78 lieux où sont incarcérés 28 649 détenus ;
  • assuré le suivi individuel de 2 752 détenus arrêtés en relation avec le conflit ou pour des raisons de sécurité, et visité 1 164 d'entre eux pour la première fois ;
  • pris en charge les frais de transport de 22 anciens détenus, dont cinq étrangers retournant dans leur pays d'origine, afin de leur permettre de rentrer chez eux ;
  • collecté et distribué respectivement plus de 12 600 et plus de 11 400 messages Croix-Rouge, essentiellement entre des détenus et leur famille, avec l’aide du Croissant-Rouge afghan ;
  • installé des centres d’appel dans les lieux de détention et dans les sous-délégations du CICR dans le pays, qui ont permis aux familles de passer quelque 4 770 appels téléphoniques à leurs proches détenus ;
  • assuré le transport de familles de détenus et pris les dispositions voulues pour leur permettre d’effectuer 3 860 visites à des proches détenus dans le centre de Parwan.

Soins de santé

Le CICR a maintenu son soutien à l’action menée par l'hôpital régional Mirwais, dans la province méridionale de Kandahar, pour soigner les blessés et les malades. Il a fourni à l'hôpital des médicaments et des secours médicaux, et apporté son aide à des services de diagnostic et des services essentiels, tels que la chirurgie, l'obstétrique et la pédiatrie.

Le matériel offert à l'hôpital Mirwais comprenait des autoclaves et des appareils de radiographie. Le CICR a mis à disposition son expertise et contribue à former des techniciens locaux à installer, mettre en service et entretenir les équipements.

Le CICR a continué d’acheminer des médicaments, des secours médicaux et autres articles à l’hôpital Sheberghan, dans le nord-ouest de l'Afghanistan. Il a aidé à réparer et à entretenir des équipements, et a procédé à des évaluations trimestrielles des installations de laboratoire.

De janvier à septembre, les hôpitaux Mirwais et Sheberghan ont admis 36 550 patients et effectué plus de 173 500 consultations ambulatoires. Quelque 10 850 opérations ont été effectuées dans les deux hôpitaux.

De plus, durant la même période, le CICR a :

  • fourni 60 fois du matériel médical lors de situations d'urgence aux hôpitaux du pays pour soigner les personnes blessées au cours des combats ;
  • apporté une aide technique et financière à 44 dispensaires du Croissant-Rouge afghan, ainsi qu’aux secouristes volontaires qui travaillent au sein des communautés et dispensent des soins aux personnes dans les zones touchées par les conflits ;
  • assuré une formation aux premiers secours à 1 636 membres des forces de sécurité nationales, au personnel de la police locale, au personnel du ministère de la Santé publique, ainsi qu’aux chauffeurs de taxis qui transportent les blessés à l'hôpital ;
  • acheminé chaque mois des secours médicaux et autres à un poste de santé dans la partie orientale du pays.

En août, le CICR a organisé une campagne de deux semaines de lutte contre la gale pour quelque 3 000 détenus de la prison de Herat, dans l'ouest du pays. La gale se propage fréquemment dans les environnements fermés. La population carcérale y est particulièrement exposée du fait du surpeuplement, du confinement cellulaire n’offrant qu’un accès limité à des espaces en plein air, et des mauvaises conditions d’hygiène. Le CICR a coopéré avec les autorités pénitentiaires, le personnel de santé de la prison et les détenus. Au total, 38 membres du personnel pénitentiaire ont participé à cette campagne.

Services d’appareillage et de réadaptation physique

Le CICR gère sept centres d’appareillage orthopédique en Afghanistan qui offrent des services de réadaptation physique aux amputés et autres personnes handicapées. Ces centres aident les personnes handicapées à retrouver leur place dans la société en leur proposant une formation professionnelle, des micro-crédits et l'éducation à domicile pour les enfants. Un service de soins à domicile offre un soutien médical, économique et social pour les paraplégiques qui auraient du mal à se rendre dans les centres.

Au cours des neuf premiers mois de l’année 2013, les sept centres du CICR ont :

  • enregistré plus de 6 770 nouveaux patients, dont 910 amputés ;
  • porté assistance à 71 134 patients ;
  • posé 12 668 prothèses et orthèses ;
  • assuré plus de 186 100 séances de physiothérapie ;
  • accordé des micro-crédits à 530 patients pour leur permettre de monter un petit commerce ;
  • fourni une formation professionnelle à 157 patients ;
  • effectué 5 858 visites à domicile pour traiter 1 523 patients atteints de lésions de la moelle épinière.

Distribution de vivres et assistance non alimentaire

En partenariat avec Croissant-Rouge afghan, le CICR a fourni des secours alimentaires d’urgence et d'autres articles à plus de 7 500 ménages dans le pays, qui ont été déplacés par le conflit ou une catastrophe naturelle, afin de les aider à subvenir à leurs besoins essentiels.

En travaillant avec les communautés pour améliorer les infrastructures (canaux d'irrigation, murs de protection et barrages d'eau), le CICR et le Croissant-Rouge afghan ont aidé les personnes à mieux protéger et cultiver leurs terres, ce qui devrait contribuer à accroître leur production alimentaire et leurs revenus. Les vivres ou l'argent gagné par les quelque 5 000 membres de familles nécessiteuses ayant travaillé comme ouvriers agricoles sur ces projets les aident à subvenir à quelques-uns de leurs besoins essentiels.

Plus de 1 200 ménages dans le besoin ayant une femme à leur tête dans 24 villages du nord de l’Afghanistan ont reçu du CICR des poussins, des vivres et autres articles, ainsi qu’une formation aux pratiques de gestion avicole pour leur permettre d'accroître leur production alimentaire et de gagner un revenu.

Dans le centre et le sud du pays, le CICR forme et équipe les éleveurs de bétail afin qu’ils puissent améliorer la santé de leurs animaux. Une formation à l'élevage a été dispensée à plus de 350 éleveurs issus des communautés rurales. Chaque éleveur a aussi reçu des aliments concentrés pour animaux et des équipements de base. En outre, pour améliorer la santé et la productivité de l'élevage, le CICR fournit à 74 assistants vétérinaires des communautés locales des médicaments et autres articles nécessaires pour éradiquer les vers chez les animaux et traiter ces derniers en cas de maladie. Entre janvier et septembre, plus de 350 000 animaux ont été vermifugés.

Amélioration des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement

Le CICR travaille en étroite collaboration avec les services des eaux locaux en Afghanistan sur des projets urbains et ruraux, et favorise également la sensibilisation à l'hygiène dans les prisons, centres de détention et les centres de jeunes.

De janvier à septembre, le CICR a :

  • commencé l'installation de conduites et creusé des puits dans le cadre des travaux qui visent à assurer l’approvisionnement en eau potable de plus de 9 200 personnes dans des zones urbaines des provinces de Faryab et Paktya ;
  • installé des pompes manuelles et formé les habitants à leur entretien, dans le cadre d'un effort pour amener l'eau potable à plus de 173 000 personnes dans les zones rurales de Parwan, Bamyan, Ghazni, Khost, Nangharhar, Herat, Badghis, Farah, Kunduz et dans les provinces de Faryab ;
  • organisé des séances de promotion de l’hygiène et de distribution d'articles d'hygiène pour les détenus et gardiens, ainsi que dans les lieux où sont incarcérées 20 600 personnes privées de liberté dans toutes les régions du pays
  • contribué à l’amélioration de l’approvisionnement en eau et des conditions sanitaires de 12 500 détenus dans trois prisons provinciales et dans un centre de jeunes ;
  • poursuivi ses travaux de remise en état des 385 lits de l’hôpital Mirwais de Kandahar.

Promotion du respect du droit international humanitaire

Rappeler aux parties à un conflit armé leur obligation de protéger les civils est un aspect fondamental de l’action menée par le CICR pour promouvoir le respect du droit international humanitaire dans le monde. Le CICR s’emploie aussi à mieux faire connaître et respecter cette branche du droit parmi la société civile, les organismes gouvernementaux et les milieux universitaires.

De janvier à septembre 2013, le CICR a :

  • présenté des exposés sur le droit international humanitaire à près de 2 500 membres de l'armée nationale, de la police nationale, des unités de police locales, de la Direction nationale de la sécurité et des groupes d’opposition armée ;
  • organisé des séances d'information sur son mandat et son action à l’intention de plus de 10 200 personnes, dont des anciens des communautés, des spécialistes des questions religieuses, des membres des gouvernements provinciaux, des autorités politiques, des ONG, et des bénéficiaires des programmes d’assistance du CICR ;
  • tenu six cours de formation pour formateurs auxquels ont participé pour l'armée nationale et 217 instructeurs en droit international humanitaire ;
  • organisé 180 séances d’information de trois jours sur le droit international humanitaire pour 6 824 membres de l'armée nationale, de la police nationale et locale, et de la Direction nationale de la sécurité, de l'opposition armée et les entreprises de sécurité privées.

Partenariat avec le Croissant-Rouge afghan

Le CICR collabore étroitement avec le Croissant-Rouge afghan et lui apporte une assistance technique et financière pour l’aider à fournir des services à la communauté et à mettre en œuvre un ensemble de programmes humanitaires.

De janvier à septembre :

  • le CICR et le Croissant-Rouge afghan ont renouvelé pour 2013 et 2014 leur accord-cadre de partenariat sur la base duquel ils s'engagent à fournir une assistance humanitaire conjointe ;
  • le Croissant-Rouge afghan a recruté plus d’un millier de nouveaux volontaires dans les provinces de Khost et Paktiya pour soutenir ses activités humanitaires.