• Envoyer
  • Imprimer

Liban : ce que fait le CICR pour aider les blessés et les réfugiés syriens

31-07-2012 Faits et chiffres

Depuis janvier 2012, le CICR a :

  • fourni un soutien à la Croix-Rouge libanaise pour permettre à ses services médicaux d'urgence d'évacuer plus de 492 blessés ;
  • financé, pour ces services médicaux d'urgence, un poste temporaire à Ras Baalbeck (nord-est de la plaine de la Bekaa) afin de faciliter l'évacuation des blessés et leur transfert jusqu'aux hôpitaux ;
  • distribué, à trois hôpitaux du nord du Liban prenant en charge des blessés syriens, suffisamment de matériel médical pour soigner 400 blessés graves ;
  • aidé à couvrir les coûts des soins post-opératoires dispensés à des réfugiés syriens dans plusieurs structures médicales de Tripoli ;
  • pris en charge dans trois hôpitaux de la Bekaa les frais de traitement de plus d'une cinquantaine des réfugiés syriens les plus grièvement blessés, avant le transfert de ces blessés vers le nord ;
  • distribué en mars et juillet une assistance essentielle à quelque 9 400 réfugiés syriens dans la Bekaa, notamment des rations alimentaires, des matelas, des couvertures, des articles d’hygiène, des ustensiles de cuisine et d’autres articles ménagers, et fourni du matériel à des organisations locales qui viennent en aide aux nouveaux réfugiés arrivant de Syrie ;
  • organisé deux ateliers – respectivement sur la chirurgie de guerre et les blessures de guerre – à l’intention des chirurgiens, des médecins généralistes et du personnel infirmier libanais s’occupant des blessés syriens dans des hôpitaux du nord du Liban.

Photos

Une femme syrienne réfugiée temporairement dans une école de la ville Syrian Wadi Khaled au Liban. 

Une femme syrienne réfugiée temporairement dans une école de la ville Syrian Wadi Khaled au Liban.
© Reuters / J. Saidi