• Envoyer
  • Imprimer

Une nouvelle étape pour le programme « Construisons un espace humanitaire » dans les écoles de Rio de Janeiro

26-04-2011 Éclairage

Le programme « Construisons un espace humanitaire », qui a entamé une nouvelle étape en avril, permet aux élèves des écoles publiques secondaires de Rio de Janeiro de dialoguer avec leurs camarades et leurs enseignants sur les principes humanitaires et d'autres thèmes en rapport avec la violence au sein des écoles et dans leur environnement proche.

     
    ©CICR/M. Cruppe / br-e-00154      
   
Des étudiants participent à un débat sur les thèmes de la violence, de la grossesse adolescente, de la peur et de la résilience. 
               
    ©CICR/M. Cruppe      
   
Un enseignant anime un atelier dans le cadre du programme « Construisons un espace humanitaire » dans une école de la zone nord de Río de Janeiro. 
                       
    ©CICR/M. Cruppe      
   
Une déléguée du CICR, responsable du programme « Construisons un espace humanitaire » à Río de Janeiro, rencontre les directeurs d'une école participante pour définir les prochaine activités.              
               

  « Construisons un espace humanitaire » est un programme qui a été mis en place par le CICR et le Secrétariat d'État à l'éducation de Rio de Janeiro dans les établissements scolaires du secondaire fréquentés par les élèves des quartiers où travaille le CICR : Cantagalo/Pavão-Pavãozinho, Cidade de Deus, Complexo da Maré, Complexo do Alemão, Parada de Lucas, Vigário Geral et Vila Vintém.
 
« La première année a été cruciale pour nous, car elle nous a permis de confirmer l'utilité du programme. Nous nous sommes rendu compte des différences qui existent entre les écoles d'une part et les communautés d'autre part. Nous pensons que le programme va contribuer à résoudre les difficultés, pour autant que nous adaptions les outils de travail aux spécificités de chaque quartier », explique Stephan Sakalian, chef du bureau du CICR à Rio de Janeiro.

La directrice générale des programmes et des projets du Secrétariat d'État à l'éducation, Magda Sayão, met en avant les liens qui se sont tissés entre le Secrétariat et le CICR durant cette période. « Il est important d'aborder les questions de prévention à l'école. La première étape a été jugée positive, et nous avons bon espoir que les prochaines retombées du projet seront encore plus bénéfiques. »

Les activités qui sont mises en œuvre depuis août 2010 encouragent les jeunes à adopter des comportements qui devraient contribuer à réduire leur exposition à des situations de violence armée en milieu scolaire et dans la vie quotidienne. La présence du CICR aux côtés à la fois des enseignants et des élèves per met d'instaurer un climat de respect, de tolérance et de paix – un « espace humanitaire » – dans les écoles.

  Contenu et méthodologie  

Le programme « Construisons un espace humanitaire » repose sur des notions fondamentales qui sont au cœur même des principes et valeurs humanitaires, à savoir le respect de la vie et de la dignité humaines. Le but est d'inviter les jeunes à réfléchir à la violence armée et à ses conséquences du point de vue humanitaire, aux dilemmes et aux questions ainsi posés. Pour aider les élèves à mieux intégrer les notions enseignées, le professeur adopte une méthodologie participative, qui permet aux élèves d'acquérir des compétences cognitives et sociales ainsi que des aptitudes utiles pour la vie.

Le programme se subdivise en axes thématiques : sensibilisation, perspective humanitaire, opérations humanitaires, jeunes et violence urbaine, mobilisation des jeunes, comportements plus sûrs et connaissances de base des premiers secours. Ces grands thèmes, qui sont abordés en lien avec les principes humanitaires et la violence armée, soulèvent une série de questions qui sont traitées dans les classes. Les axes thématiques sont développés dans le cadre d'ateliers qui s'inscrivent dans le calendrier scolaire des établissements.
 
Les ateliers peuvent prendre la forme d'activités participatives, de jeux, de travaux de groupes et de débats ; les thèmes sont abordés dans des films, des réflexions analytiques, des jeux de rôle et des débats d'idées.
 
Chaque établissement participant au programme « Construisons un espace humanitaire » a créé en son sein un comité directeur. Comptant parmi ses membres un représentant du CICR, un représentant du Se crétariat d'État à l'éducation et trois représentants de l'établissement (le directeur et deux enseignants), ce comité est chargé de la mise en œuvre du programme au sein de l'école. Les membres du comité et les enseignants qui animeront les ateliers reçoivent une formation dispensée par le CICR et le Secrétariat d'État à l'éducation.