• Envoyer
  • Imprimer

De Dacca à Hong Kong: plaidoyer pour le droit international humanitaire

05-10-2011 Éclairage

Dix universités ont participé du 29 septembre au 1er octobre au concours Henry Dunant de plaidoirie en droit international humanitaire (DIH) à Dhaka au Bangladesh. L'équipe victorieuse prendra part du 21 au 23 octobre à la compétition régionale à Katmandou au Népal. Les vainqueurs de cette épreuve se retrouveront ensuite en finale à la compétition de plaidoirie d'Asie du Sud à Hong Kong.

Dans les corridors de la faculté de droit de l'Université de Dacca, nos collègues du CICR au Bangladesh ont interviewé des participants et un invité de la compétition :

Sanjeeb Hussain fut l'un des vainqueurs de la compétition en 2009. Son équipe a dans un premier temps gagné cette épreuve, puis a ensuite participé à la compétition régionale à Hong Kong.

"Pendant le concours, j'ai étudié l'art du plaidoyer. J'ai appris comment présenter une argumentation légale en public, ce qui constitue une rare opportunité. Grâce à cette expérience et à mon bagage académique, j'ai eu accès au monde du droit pénal international. J'officie aujourd'hui comme chercheur après du procureur en chef auprès du Tribunal spécial pour les crimes de la guerre d'indépendance au Bangladesh."  

Sabera Sultana, 21 ans, étudie à l'Université Brac à Dacca. Elle a participé à l'édition 2011 du concours Henry Dunant.

“Nous apprenons dans les livres, mais aussi longtemps que vous ne pratiquez pas, vous ne pouvez pas avoir une idée concrète de la plaidoirie. Cette compétition représente une grande chance pour nous. Se retrouver face aux juges constitue une grande opportunité. Ce qui est sûr, c'est que je vais pratiquer à l'avenir en tant que juriste. Je vais poursuivre l'an prochain mes études aux Etats-Unis."

Nabila Farheen étudie à l'université de Chittagong.  Elle se retrouve en demi-finale de la 7ème édition du concours de plaidoirie.

“Le DIH n'est pas mon sujet d'étude à l'université. J'ai commencé à me dédier à cette matière à cause de la compétition. Je m'investis maintenant complètement dans cette nouvelle branche. Mes jambes tremblaient avant de m'adresser à la cour. Je compte à l'avenir entreprendre des recherches sur le droit international humanitaire et les droits de l'homme."
 

Muhammad Mahbubul Huq, ancien auditeur de l'armée, a été membre du jury lors de la septième édition de la compétition.

"Le nombre de conflits a augmenté ces dernières années. Presque tous les pays dans l'Asie du Sud sont engagés d'une manière ou d'un autre dans une situation de conflit ou de violence. C'est pourquoi les jeunes générations doivent connaître les droits et les responsabilités des parties à un conflit. Le DIH est peu connu mais, grâce à des événements similaires, la connaissance de ce droit s'accroît. La diffusion de ses principes parmi les étudiants constitue la meilleure option."


Photos

Dhaka. Sanjeeb Hussain, champion of the Moot Court Competition in 2009. 

Dhaka. Sanjeeb Hussain, vainqueur de la compétition en 2009.
© CICR / C. Cardon

 

Nabila Farheen, demi-finaliste de la compétition en 2011 à Dhaka.
© CICR / C. Cardon / V-P-DD-E-00013

 

Sabera Sultana, finaliste de la compétion de 2011, à Dhaka.
© CICR / C. Cardon / V-P-BD-E-00014

 

Muhammad Mahbubul Huq, ancien auditeur de l'armée, fut membre du jury lors de l'édition 2011 du concours de plaidoirie.
© CICR / C. Cardon