• Envoyer
  • Imprimer

Bangladesh : renforcement des relations entre le CICR et les forces armées

20-06-2011 Éclairage

Ces dernières années, le CICR et les forces armées bangladaises n’ont cessé de renforcer leurs relations. Leur collaboration a culminé avec le cours de formation des formateurs sur le droit international humanitaire (DIH), tenu du 5 au 9 juin 2011, et auquel ont participé 16 officiers de l'armée de terre, de la marine et de l’aviation militaire nationales.

Organisé sous les auspices du Commandement Formation et Doctrine de l’armée de terre bangladaise (Army Training and Doctrine Command – ARTDOC), le cours s’est déroulé à l’Institut bangladais de formation aux opérations d’appui à la paix (Bangladesh Institute of Peace Support Operation Training – BIPSOT), situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Dhaka. Il a porté notamment sur une introduction au DIH, sur les modalités de l’incorporation du DIH dans les opérations, sur la responsabilité du commandement, ainsi que sur la pertinence de cette branche du droit et du droit international des droits de l’homme dans les situations de violence.

Le cours s’est terminé par une présentation de chaque participant sur l’un des aspects théoriques traités.

« Cette formation a été une grande réussite », a déclaré William Bowie, coordonnateur du cours et délégué du CICR aux forces armées. « Les participants ont manifesté un vif enthousiasme et une grande volonté d’apprendre. Ils sont maintenant à même de faire mieux connaître le DIH aux membres des forces armées. »

Judy Cheng-Hopkins, Sous-Secrétaire générale de l’ONU à l’appui à la consolidation de la paix, a prononcé le discours final de la cérémonie de clôture. Elle a souligné à quel point il était important que tous les membres des forces de maintien de la paix aient une connaissance approfondie du DIH, ce qui ne saurait être trop souligné au Bangladesh, un des principaux contributeurs aux opérations de maintien de la paix dans le monde.

Le brigadier général Abul Basher Imamuzzaman, commandant du BIPSOT, quant à lui, a insisté sur l’importance de la coopération entre le CICR et BIPSOT lors de l’organisation de telles formations et exprimé l’espoir que des activités analogues seront développées à l’avenir.


Photos

Judy Cheng-Hopkins remettant à un membre des forces armées bangladaises son certificat de participation au cours de formation des formateurs sur le DIH à l’issue des cinq jours de cours. 

Judy Cheng-Hopkins remettant à un membre des forces armées bangladaises son certificat de participation au cours de formation des formateurs sur le DIH à l’issue des cinq jours de cours.
© BIPSOT

Bangladesh. Les participants et les formateurs à l’issue du cours. 

Bangladesh. Les participants et les formateurs à l’issue du cours.
© BIPSOT