• Envoyer
  • Imprimer

Afghanistan : premier tournoi national de basketball en fauteuil roulant

19-06-2012 Éclairage

Un tournoi de basketball en fauteuil roulant vient de se tenir à Kaboul. Il a rassemblé des joueurs de Mazar-I-Sharif, Kaboul, Herat et Mainmana. Le CICR a organisé cet événement en étroite collaboration avec le Comité olympique afghan.

Ce tournoi fait partie d'une initiative engagée de longue date par le CICR dans le but de promouvoir la réinsertion sociale des personnes handicapées. Le programme de basketball en fauteuil roulant a pu débuter en 2010 lorsque le basketteur et entraîneur américain Jess Markt est venu entraîner les équipes.

« Le basket en chaise roulante donne aux handicapés d'Afghanistan la possibilité de réaliser tout leur potentiel sportif », déclare Alberto Cairo, chef du programme de réadaptation physique du CICR en Afghanistan.

« Le basket a changé la vie de ces joueurs. Il leur permet d'avoir un but. La façon dont ils se voient et dont les autres les voient n'est plus la même. Les spectateurs des matchs oublient qu'ils se trouvent face à des handicapés et ne voient que les athlètes incroyables qu'ils sont. »

Avec le soutien du CICR, Jess Markt a entraîné plus de 125 joueurs de basket dont 25 femmes. « Venir en Afghanistan pour travailler avec les joueurs d'ici est une des expériences les plus formidables de ma vie, s'exclame-t-il. Cela demande beaucoup de temps et d'efforts, mais pour moi, chaque minute passée à former ces sportifs et à les voir progresser en vaut la peine ! Je suis vraiment fier de tous les joueurs que j'ai entraînés, et je me réjouis à l'idée de contribuer au développement du basket en chaise roulante en Afghanistan. »

Bon nombre de joueurs tiennent des petits commerces pour subvenir aux besoins de leur famille. Tous consacrent une grande partie de leur temps à l'entraînement qu'ils suivent dans les centres de réadaptation du CICR.

« Le basket occupe maintenant une grande place dans ma vie, déclare Fahim, l'un des joueurs en fauteuil roulant de Kaboul. J'adore la compétition, et je vais prendre autant de temps qu'il le faudra pour continuer de m'améliorer et atteindre mes objectifs personnels et ceux de mon équipe. »

Depuis 1988, le CICR contribue en Afghanistan à l’appareillage, la réadaptation physique et la réinsertion sociale des personnes handicapées, notamment des victimes des mines terrestres et des personnes souffrant d’un handicap moteur. Il existe aujourd'hui sept centres du CICR répartis dans tout le pays, à Kaboul, Mazar-I-Sharif, Herat, Gulbahar, Faizabad, Jalalabad et Lashkar Gah.

L'institution apporte aussi un soutien médical, économique et social aux personnes souffrant de lésions de la moelle épinière et à leur famille. Des formations professionnelles et des microcrédits permettent aux patients de monter une petite affaire, tandis que les enfants handicapés reçoivent une instruction. Les gestionnaires du centre sont tous d'anciens patients qui ont suivi une formation professionnelle en tant que physiothérapeutes ou orthoprothésistes.


Photos

Kaboul, Afghanistan. L'entraîneur Jess Markt (tout à droite) est attentif au moindre mouvement des joueurs. Il décrit son travail auprès des basketteurs afghans comme « une des expériences les plus formidables de ma vie ». 

Kaboul, Afghanistan. L'entraîneur Jess Markt (tout à droite) est attentif au moindre mouvement des joueurs. Il décrit son travail auprès des basketteurs afghans comme « une des expériences les plus formidables de ma vie ».
© CICR / Jade Iqbal

Kaboul, Afghanistan. Des joueurs s'entraînent pour le tournoi. Dans le public, d'autres joueurs, des patients et des membres du personnel, tous de fervents supporters. 

Kaboul, Afghanistan. Des joueurs s'entraînent pour le tournoi. Dans le public, d'autres joueurs, des patients et des membres du personnel, tous de fervents supporters.
© CICR / Jade Iqbal