• Envoyer
  • Imprimer

RDC / Cameroun : le long chemin de Sonia vers les siens

24-04-2012 Éclairage

Sonia n'avait que deux ans lorsqu'elle a brusquement été séparée de sa famille. Près de 10 ans plus tard, la jeune fille quitte l'est de la République démocratique du Congo (RDC) pour rejoindre sa tante au Cameroun. Récit.

En 1994, la maman de Sonia et la sœur de celle-ci,  Anna, fuient le génocide au Rwanda et sont accueillies dans un camp de réfugiés en République Démocratique du Congo (RDC). Anna décide de quitter la RDC en 1995 pour partir au Cameroun. Sa sœur, alors enceinte, reste en RDC où elle donnera naissance à un petit garçon. Réussissant à garder le contact malgré la distance, Anna apprendra depuis le Cameroun la naissance en RDC de son neveu.

En 1996 et 1997, le camp de réfugiés est victime de plusieurs attaques et Anna n'a alors plus de nouvelles de sa sœur. C'est le début de l'inquiétude. En 2009, des prêtres rwandais de passage au Cameroun l'informent que sa sœur a également eu une petite fille, Sonia, et qu’à la suite du décès présumé de sa mère, la petite aurait été recueillie par une famille d'accueil dans la forêt de Walikale, dans la province du Nord Kivu en RDC.

En février 2011, Anna contacte la délégation régionale du CICR à Yaoundé afin de reprendre contact avec Sonia, sa nièce, qui a maintenant 11 ans. Le fait que Sonia se trouve au Nord Kivu lui a été confirmé par un compatriote rwandais rentrant de l'est de la RDC et vivant au Cameroun. Immédiatement, le CICR active son réseau de recherches. Le dossier est envoyé à son bureau de Goma.

La petite Sonia vit effectivement à Walikale, dans une zone difficile d'accès, mais après plusieurs tentatives, l'équipe du CICR à Goma réussit à s'y rendre et à s'entretenir avec elle. Le CICR facilite ensuite l’admission de la petite fille dans un orphelinat à Goma et sa scolarisation. Les procédures administratives sont lancées et parallèlement, une série d'échanges téléphoniques et de messages Croix-Rouge s’engage entre l'enfant et sa tante.

Le dossier est complexe du fait que Sonia doit être réunie avec sa famille réfugiée dans un autre pays. Sa tante présente donc une demande de regroupement familial auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à Yaoundé. Le HCR à Goma entame alors une étude pour établir le meilleur intérêt de l'enfant et conclut que la meilleure solution pour Sonia est en effet de vivre avec sa tante au Cameroun. Sa seule famille au Rwanda se résume à sa grand-mère, à la santé précaire et d'un certain âge déjà. Le HCR à Yaoundé conclut de ce fait au regroupement familial et obtient les autorisations pour l'entrée de Sonia au Cameroun. Le CICR se charge quant à lui des formalités administratives en RDC. La réunion de famille tant souhaitée est proche.

Le 14 février 2012, Sonia, accompagnée d'un membre de l'équipe du CICR à Kinshasa, atterrit enfin à Douala, où elle est accueillie par sa tante Anna, le mari de celle-ci et ses deux cousins, un an après avoir renoué le contact avec eux. L'accueil est chaleureux : « Lorsque j'étais enfant au Rwanda, ma grande sœur, la maman de Sonia, a toujours pris soin de moi. À présent, tout ce que je souhaite, c’est que Sonia reçoive notre amour en retour et puisse grandir auprès de mes enfants », déclare Anna très émue.

C'est une nouvelle page qui s'ouvre dans la vie de la petite Sonia. Elle a déjà intégré l'école voisine et retrouve, petit à petit, une enfance et son sourire.

Le rétablissement des liens familiaux entre les personnes séparées par des conflits armés et autres situations de violence ou par des catastrophes naturelles est une mission importante pour le CICR et les Sociétés nationales de la Croix-Rouge. En 2011, grâce au soutien des Sociétés nationales de la Croix-Rouge du Cameroun, du Gabon, du Congo, de la Guinée équatoriale, de l'Angola et de Sao Tomé et Principe, le CICR a collecté 364 messages Croix-Rouge et en a distribué 659. Par ailleurs, sept enfants non accompagnés ont été enregistrés et quatre ont déjà été réunis avec leur famille.


Photos

Yaoundé, Cameroun. Sonia et sa tante partagent la joie des retrouvailles. 

Yaoundé, Cameroun. Sonia et sa tante partagent la joie des retrouvailles.
© ICRC

Yaoundé, Cameroun. Les parents et le cousin de Sonia l'entourent affectueusement, prêts pour un nouveau départ. 

Yaoundé, Cameroun. Les parents et le cousin de Sonia l'entourent affectueusement, prêts pour un nouveau départ.
© ICRC / cm-e-00004

Yaoundé, Cameroun. La famille, les amis, les voisins, et l'équipe CICR ont tous réservé un accueil très chaleureux à Sonia. 

Yaoundé, Cameroun. La famille, les amis, les voisins, et l'équipe CICR ont tous réservé un accueil très chaleureux à Sonia.
© ICRC

Yaoundé, Cameroun. Sonia avec ses parents. 

Yaoundé, Cameroun. Sonia avec ses parents.
© ICRC