• Envoyer
  • Imprimer

Fonds de l’Impératrice Shôken : un siècle de soutien en faveur de l’action de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

17-04-2012 Éclairage

L’année 2012 marque le centième anniversaire du Fonds de l'Impératrice Shôken, qui a été créé en 1912 par sa Majesté l’Impératrice du Japon afin de soutenir les activités de Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans le monde. Au cours du XXème siècle, le Fonds s’est fortement développé grâce aux contributions du gouvernement japonais, de la Société de la Croix-Rouge du Japon, de la famille impériale et du temple Meiji Jingu.

Durant le siècle dernier, l'Impératrice Shôken a contribué aux activités de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans le monde entier. Chaque année, le Fonds soutient une vaste gamme d'initiatives, allant des programmes de lutte contre la tuberculose à la formation aux premiers secours, de la collecte de sang à des projets communautaires. Depuis la création du Fonds, plus de 150 Sociétés de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge ont bénéficié de l'initiative philanthropique de l'Impératrice.

L'allocation annuelle des subventions a lieu traditionnellement le 11 avril, jour anniversaire du décès de l'Impératrice. Les projets les plus prometteurs et les plus innovateurs sont sélectionnés par la Commission paritaire de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Malgré la crise financière mondiale qui sévit depuis 2008, ce Fonds continue de soutenir les nouvelles activités de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables.

En 2012, le Fonds de l'Impératrice Shôken alloue un montant total de 100 076 francs suisses à des projets proposés par cinq Sociétés de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge sur quatre continents.

Parmi les initiatives retenues figurent un projet d'éducation des jeunes en Azerbaïdjan, un projet sur le changement climatique au Mexique, un projet en faveur de la promotion du niveau de vie des femmes au Sénégal, un projet sur les technologies de la communication à Trinité-et-Tobago et un projet sur le don de sang en Tunisie.

Société du Croissant-Rouge d'Azerbaïdjan
Éducation de 90 enfants issus de familles vulnérables vivant dans les zones rurales de la région Ismayilli (CHF 25 000).

Croix-Rouge mexicaine
Un projet de santé devrait permettre de lutter contre les maladies cardiovasculaires, respiratoires, gastro-intestinales et contre les maladies de peau liées au changement climatique, par une éducation préventive dans les écoles et les communautés vulnérables et par une publicité de masse concernant les mesures requises d’adaptation au changement climatique (CHF 11 147).

Croix-Rouge sénégalaise
La Croix-Rouge sénégalaise doit construire un centre de formation professionnelle pour les femmes vulnérables à Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar. Quelque 250 femmes suivront notamment une formation en cuisine, micro-gestion de projets et premiers secours. Elles auront aussi des cours sur les infections sexuellement transmissibles (CHF 24 821).

Croix-Rouge de Trinité-et-Tobago
Du fait de la géographie des deux îles du pays et de la distance entre elles, la communication et la coordination des opérations sont particulièrement difficiles et coûteuses. Un projet de liaison par technologie vidéo améliorera l'infrastructure des communications de la Société nationale, renforcera la coopération avec les autorités publiques et contribuera à accélérer et à améliorer la réponse en cas de catastrophe (CHF 19 108).

Croissant-Rouge tunisien
Ce projet pilote sur le don de sang dans les universités et les lieux de travail vise à recruter de nouveaux donneurs de sang en modifiant le comportement et en renforçant la capacité des services de donneurs de sang de la Société nationale. Un élément clé du projet consistera à augmenter le nombre de donneurs réguliers présentant un groupe sanguin rare (CHF 20 000).

Pour marquer le centième anniversaire du Fonds, un site web détaillant son histoire et son action a été lancé à l’adresse www.shokenfund.org.


Photos

 

© CICR / v-p-hist-e-04760