• Envoyer
  • Imprimer

Inde : les premiers secours contribuent à sauver des vies

20-03-2012 Éclairage

Depuis 2010, le CICR aide la Croix-Rouge de l'Inde et les autorités sanitaires locales de l'État du Chhattisgarh à fournir des soins médicaux là où ils font défaut. Pour que la population continue de recevoir l'aide humanitaire dont elle a besoin, il a organisé, en décembre 2011, un cours de formation aux premiers secours.

Pharmacien dans la police scientifique, Srinivas* allait rentrer chez lui lorsque deux policiers blessés par balle lui ont été amenés dans son infirmerie, la seule dans un rayon de 40 kilomètres. Leur véhicule avait été attaqué par un groupe armé à environ sept kilomètres de là. Deux des quatre personnes qui se trouvaient à bord avaient déjà succombé à leurs blessures. Les deux autres étaient grièvement atteintes, des balles encore logées dans les jambes.

Sans médecin pour prendre la direction des opérations, c'est Srinivas qui a prodigué avec un aide-soignant les premiers secours aux deux blessés. Il a immédiatement surélevé la jambe de Sunil* tout en vérifiant que le policier ne faisait pas de malaise. Le problème, c'est que Srinivas n'avait pas d'attelle pour lui immobiliser la jambe. Loin de se laisser démonter par la situation, il en a improvisé une avec le carton d'une boîte de ouate et une serviette pour maintenir l'articulation au-dessus et en-dessous du genou. Pendant le trajet jusqu'à l'hôpital local, l'aide-soignant a maintenu la serviette enroulée autour de la jambe de Sunil pour contenir l'hémorragie.

Sunil, qui a aujourd'hui repris le travail, est venu rendre visite à Srinivas. « Jusqu'à ce jour-là, une improvisation de ce genre ne me serait pas venue à l'esprit », raconte Srinivas avec le sourire en regardant Sunil marcher, conscient tout à coup que son intervention rapide trois mois plus tôt a été décisive. « Des gestes élémentaires comme celui de comprimer immédiatement une blessure avec un tissu peuvent sauver des vies », ajoute-t-il en se remémorant l'attaque en 2001 de sa caserne à Imphal (capitale de l'État du Manipur, nord-est de l'Inde). Un officier supérieur était alors mort d'une grave hémorragie après quatre jours de soins ; son bras droit avait été transpercé d'une balle et sa blessure n'avait pas été bandée avant qu'il soit emmené pour être soigné.

Srinivas a suivi en décembre 2011 un atelier de formation aux premiers secours et de formation de formateurs organisé conjointement par le CICR, la Croix-Rouge de l'Inde et le département de la santé de l'État du Chhattisgarh dans le district de Bastar. L'objectif de cet atelier, auquel ont participé des collaborateurs du département de la santé, des membres des forces de sécurité, des étudiants en médecine et des volontaires de la Société nationale, était non seulement d'apprendre à sauver des vies sur le terrain mais aussi à éviter un engorgement des structures de santé par des cas bénins dans les situations d'urgence.

En huit jours de cours très interactifs, le docteur Eric Bernes, spécialiste des soins préhospitaliers d'urgence au CICR, a formé plus d'une quarantaine de participants, dont Srinivas. Il a mis l'accent sur la façon d'améliorer les premiers secours aux personnes souffrant d'hémorragies, de fractures, de brûlures ou de certaines blessures spécifiques dans les régions reculées dépourvues d'accès direct à des services chirurgicaux spécialisés. L'atelier a également porté sur le transport et la prise en charge des victimes en cas de grande affluence. Alors même qu'il avait déjà suivi un cours de premiers secours, Srinivas a le sentiment que cet atelier lui a permis d'acquérir les compétences nécessaires pour pouvoir « s'adapter à la situation, improviser et faire avec les moyens du bord là où il n'y a pas de structures médicales ou chirurgicales spécialisées, comme dans les campagnes reculées ».

 * Noms d'emprunt.


Photos

Bastar, État du Chhattisgarh, Inde. L'instructeur principal du CICR explique aux participants comment immobiliser un membre avec des moyens de fortune. 

Bastar, État du Chhattisgarh, Inde. L'instructeur principal du CICR explique aux participants comment immobiliser un membre avec des moyens de fortune.
© CICR / Venkatesh

Bastar, État du Chhattisgarh, Inde. Srinivas et d'autres participants à la formation s'entraînent au transport d'un blessé sur une civière faite de bambou, d'une couverture et de tissu. 

Bastar, État du Chhattisgarh, Inde. Srinivas et d'autres participants à la formation s'entraînent au transport d'un blessé sur une civière faite de bambou, d'une couverture et de tissu.
© CICR / Venkatesh

Bastar, État du Chhattisgarh, Inde. Srinivas (à droite) s'entraîne à porter un blessé durant le cours de premiers secours du CICR. 

Bastar, État du Chhattisgarh, Inde. Srinivas (à droite) s'entraîne à porter un blessé durant le cours de premiers secours du CICR.
© CICR / Venkatesh