• Envoyer
  • Imprimer

Journée mondiale de l'eau : l'eau et la guerre dans les villes

22-03-2013 Éclairage

Partout dans le monde, conflits et situations de violences privent les gens d’eau. À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, et alors que l’Unité eau et habitat du CICR fête son 30ème anniversaire, nous soulignons son rôle dans la coopération avec les communautés pour approvisionner en eau potable les villes en proie à une crise.

On dit parfois que la première victime de la guerre, c’est la vérité. L’eau est souvent la deuxième. Dans les villes et les villages, il arrive souvent que les combats détruisent des puits, des conduits d’eau et des stations de pompage. Dans une grande ville, un seul conduit d’eau cassé peut priver 100 000 personnes d’eau potable. Et si la seule fontaine en état de marche se trouve derrière une ligne de front, elle est tout aussi inaccessible que si elle se trouvait sur la lune.

Souffrir de la soif n’est pas le seul problème. Quand l’eau se fait rare, les gens sont prêts à boire n’importe quoi. Les conséquences en sont le choléra, la dysenterie et la mort.

Depuis la création du CICR il y a 150 ans, garantir l’accès à l’eau potable a toujours été une priorité dans les zones de conflit ou post-conflit où nous travaillons.

En 1983, après avoir atteint l’âge fort respectable de 120 ans, nous avons décidé de rassembler nos compétences dans ce domaine (connu sous le nom de « wathab » dans le jargon du CICR) et d’établir une « Unité eau et habitat » au sein de notre siège à Genève. Cette unité soutient les centaines de spécialistes wathab du CICR qui travaillent avec des communautés dans des dizaines de pays à travers le monde. L’eau fait partie des cinq principaux champs d’activité de l’Unité eau et habitat, avec l’assainissement, l’électricité, les structures et les installations communautaires.

1983 - 2013 … cela fait 30 ans. Et un trentième anniversaire, ça se fête ! Pendant les prochains mois, nous allons donc marquer l’événement en publiant une série de courts-métrages dans lesquels nous expliquons comment le CICR fournit de l’eau potable aux victimes des conflits et de la violence.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau 2013, nous avons le plaisir de lancer le premier de ces films, Répondre aux défis urbains dans lequel nous expliquons ce que fait le CICR pour fournir de l’eau potable dans les villes lorsque le système d’approvisionnement ne fonctionne plus.


Photos

Un technicien du CICR installe un point d'eau à l'hôpital de Duékoué, Côte d'Ivoire. 

Hôpital de Duékoué, Côte d'Ivoire.
Un technicien du CICR installe un point d'eau.
© ICRC / S. Barthélémy

Point d'eau dans le village de Nyamutiri, au Sud-Kivu. 

Point d'eau dans le village de Nyamutiri, au Sud-Kivu.
© CICR / C. de Keyzer / cd-e-00761