• Envoyer
  • Imprimer

Le CICR fête ses archives : 9 juin journée internationale des archives

06-06-2014 Éclairage



 

Un patrimoine universel


Depuis sa création en 1863 le CICR a eu conscience de l’importance de préserver le témoignage de son action et de sa doctrine.  Il  a ainsi constitué un patrimoine exceptionnel et unique, touchant tant à sa propre histoire qu’à celle du droit international humanitaire ou à l‘action humanitaire en général.

Le CICR est responsable devant les victimes bénéficiaires de ses activités, ainsi que vis-à-vis des donateurs, de faire en sorte que son action puisse être documentée de manière adéquate en garantissant l'intégrité de ses fonds d'archives et leur gestion selon des critères internationalement reconnus.

 


Archives Agence

Données individuelles collectées par le CICR durant les conflits, dans le cadre de son action humanitaire.

>> Coin archives : Testimony of a French prisoner of war

 

Archives audiovisuelles

Enregistrements sonores, films, vidéos et photos illustrent et documentent les activités de l’institution et du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge depuis la fin du 19ième siècle jusqu’à nos jours.

>> Coin archives : Audio, film et photos / Podcast audio du CICR

 

Archives générales papier

Instrument de travail incontournable pour comprendre le développement de l'action de secours et de protection apportée aux victimes de la violence armée, tout comme, en parallèle, l'évolution du droit international humanitaire.

 >> Inventaires des archives public

 
 

Les archives du CICR accessibles à tous

 

Israël, guerre du Kippour (1973). Avis de recherches, carte d'enregistrement et message Croix-Rouge. 

Israël, guerre du Kippour (1973).
Avis de recherches, carte d'enregistrement et message Croix-Rouge.
© CICR / F. Bory / V-P-ILAA-D-00009-12

Les archives du CICR ont vocation à être ouvertes et facilement accessibles au public; elles appartiennent ainsi à la communauté internationale:  

Par devoir de transparence, le CICR encourage la recherche critique et indépendante sur son passé. Il accepte également de répondre à des questionnements sur son action;

En janvier 1996, le CICR décide d’ouvrir ses archives à la consultation publique en les mettant à disposition par larges tranches temporelles. La prochaine déclassification a lieu en janvier 2015 et porte sur la période 1966-1975. Cette ouverture d’envergure mobilise les archivistes depuis des mois. Outre les dossiers portant sur l’organisation de l’Institution, les séries opérationnelles concernées sont : visites aux détenus politiques en Afrique du Sud ; conflit du Nigéria – Biafra (1967-1970) ;; conflit entourant l’indépendance du Bangladesh impliquant également l’Inde et le Pakistan (1971-1975) ; guerre du Vietnam (1964-1975), problématique des détenus politiques au Chili et action du CICR suite au coup d’Etat du 11 septembre 1973 ; conflit de Chypre (1974 et années suivantes) ; au Moyen Orient, guerre dite des Six jours (1967) et guerre « du Kippour » (1973).

Vietnam, Saigon (1975). Evacuation de militaires et de leurs familles. 

Vietnam, Saigon (1975).
Evacuation de militaires et de leurs familles.
© CICR / V-P-VN-D-00008-10

Par devoir envers les victimes,  le CICR donne accès aux victimes à leurs  données personnelles, et mène dans la durée une action en leur faveur : la transmission d'attestations individuelles permet aux victimes de conflits ou leur famille de reconstituer leur histoire.

Pour faciliter l’utilisation de ses archives, les archivistes accueillent les publics à Genève et répondent à leurs demandes en ligne via un service de recherche.

Pour mettre en valeur le contenu des archives, le CICR organise des actions de communication autour d’évènements ou de thématiques spécifiques (expositions, colloques, publications ou édition de sources audiovisuelles);

 

Les défis pour les archives


La constitution et la préservation de la mémoire institutionnelle à l’heure du numérique : le CICR doit adapter ses pratiques en matière d’archivage et de développements de collection aux nouveaux contenus numériques et est engagé dans des projets de transformation en matière de gestion de l’information.

L’accessibilité en ligne : le CICR met en œuvre depuis plusieurs années de gros projets de numérisation, seul ou en partenariat comme par exemple avec l’Association Memoriav pour le patrimoine audiovisuel, et ce à la fois dans une optique de conservation mais aussi de mise à disposition.  

 

Prochaines mises en ligne

  • Le 4 aout 2014 : les archives de l’Agence Internationale des prisonniers de guerre (AIPG) pour la première guerre mondiale, qui sont inscrites depuis 2007 par l’UNESCO au registre de la Mémoire du monde
  • En décembre 2014 : les archives audiovisuelles via un portail dédié