• Envoyer
  • Imprimer

Les Conventions de Genève : Sont-elles connues ? Sont-elles efficaces ?

10-08-2009 Rapport

Fin 2008, Gallup International Association a effectué un sondage visant à découvrir si les Conventions de Genève sont connues et l’efficacité qui leur est attribuée. À peine plus de la moitié des personnes interrogées avaient entendu parlé des Conventions, et moins de la moitié d’entre elles pensaient que les Conventions de Genève contribuent raisonnablement à limiter les souffrances des civils en temps de guerre.

  Résumé du sondage    

Avez-vous déjà entendu parler des Conventions de Genève ?  
 
   
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir 
       

 
   
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir 
       
 
 
 
Dans quelle mesure pensez-vous que l’existence des Conventions de Genève limite les souffrances des civils en temps de guerre ?    
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir 
           
 
   
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir 
               
   

Question 1 : Dans quelle mesure les Conventions de Genève sont-elles connues ?  

55% des personnes sondées avaient entendu parler des Conventions de Genève, 37% n’en avaient jamais entendu parlé, 8% n’étaient pas certaines et 1% a refusé de répondre.

Les différences entre pays étaient considérables, allant de juste 8% au Nigéria, à un 96% presque unanime en Islande. Un point intéressant est que la connaissance des Conventions et la participation à un conflit ne sont pas liées : certains pays subissant ou ayant récemment subi un conflit montraient une connaissance des Conventions supérieure à la moyenne, alors que d’autres pays touchés par un conflit étaient sous la moyenne.

La question posée par Gallup à ces 52 300 personnes était claire : « Avez-vous déjà entendu parler des Conventions de Genève ? ».

La réponse était tout aussi claire : tandis qu’à peine plus de la moitié de la population mondiale a entendu parler des Conventions de Genève, plus d’un tiers ne les connaît pas.

Ainsi, 60 ans après la première signature des Conventions de Genève actuelles, il est plus nécessaire que jamais de « diffuser le plus largement possible [… ] le texte de la présente Convention » (Première Convention de Genève, article 47).

Question 2 : Quelle est l’efficacité des Conventions de Genève ?  

     

Ceux qui avaient dit qu’ils avaient entendu parler des Conventions de Genève étaient priés de répondre à une autre question :

« Dans quelle mesure pensez-vous que l’existence des Conventions de Genève limite les souffrances des civils en temps de guerre ? »

Près de la moitié (49%) ont répondu « pas beaucoup » ou « pas du tout », tandis que 40% (soit 22% du nombre total de personnes interrogées) pensaient que les Conventions limitent « beaucoup » ou « passablement » les souffrances.

Une fois encore, le lien entre l’expérience de la guerre et l’efficacité que les citoyens attribuent aux Conventions est ténu, le pourcentage de réponses largement positives allant de 18% à 86%, les taux les plus élevés et les plus faibles comprenant tous les deux des pays en conflit et des pays en paix.

 


Voir aussi : Notre monde. Perspectives du terrain. Partie 2 : comportement lors d’un conflit armé