Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Algérie : troisième série de visites du CICR à des détenus

19-10-2000 Communiqué de presse 00/40

Suite à l'accord conclu en 1999 avec le gouvernement algérien qui autorise le CICR à visiter les personnes détenues dans les établissements pénitentiaires dépendant du ministère de la Justice, des délégués de l'institution ont effectué une troisième série de visites entre le 24 septembre et le 15 octobre 2000. Ils se sont rendus dans onze établissements relevant des cours de justice d'Alger, de Batna et de Chlef, où 7 689 personnes au total sont incarcérées. Ils avaient pour tâches d'assurer le suivi de leurs recommandations dans cinq lieux visités précédemment et de procéder à une évaluation des conditions de détention dans six lieux qu'ils visitaient pour la première fois.

L'équipe du CICR, qui comprenait quatre délégués, a obtenu l'accès à tous les locaux des établissements et a pu voir tous les détenus de son choix. Elle s'est entretenue individuellement et sans témoin avec 420 détenus, dont 159 arrêtés depuis le début de l'année 2000 pour évaluer leurs conditions de détention et le traitement dont ils font l'objet depuis leur arrestation. Elle s'est également entretenue collectivement avec plus de 200 autres détenus. Les lieux visités comprenaient six établissements de prévention, deux établissements de rééducation (pour les détenus dont la peine est inférieure à un an) et trois établissements de réadaptation (pour ceux dont la peine est égale ou supérieure à un an).

Les observations des délégués relatives aux conditions de détention et à leur traitement ont été discutées avec les autorités détentrices au niveau local et au ministère de la Justice, à Alger. Le CICR soumettra prochainement un rapport aux autorités algériennes synthétisant les o bservations et les recommandations faites par les délégués lors des trois séries de visites effectuées à ce jour.

Depuis l'automne 1999, moment où les activités du CICR liées à la détention ont commencé en Algérie, le CICR a visité 23 lieux de détention et réalisé 1183 entretiens sans témoin avec des détenus.