• Envoyer
  • Imprimer

Des enfants réunis avec leur famille après la crise du Rwanda de 1994

30-06-2000 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 838, de Maarten Merkelbach

  Résumé de l'article " Reuniting children separated from their families after the Rwandan crisis of 1994: the relative value of a centralized database "

Cette étude est consacrée à l'évaluation d'une base de données créée pour permettre à des enfants qui ont été séparés de leur famille pendant la crise du Rwanda de 1994 d'être réunis avec elle. Entre avril 1994 et la fin de 1997, 119 577 enfants non accompagnés ont été enregistrés et 56 984 d'entre eux ont retrouvé leurs proches. Le plus souvent, le regroupement familial est intervenu rapidement et a été réalisé directement par des organismes humanitaires travaillant sur le terrain, qui ont retrouvé des membres de la famille dans la même région que l'enfant. Les données relatives à ces enfants ont été centralisées mais il est apparu rétrospectivement que cela n'était pas indispensable pour la recherche de personnes, du moins pendant la phase d'urgence. Toutefois, la base de données s'est révélée extrêmement utile par la suite, lorsque les personnes déplacées ont cessé de changer d'endroit et que des enfants non accompagnés ont été retrouvés dans des régions complètement différentes de celles où étaient leurs familles. Les 22 614 regroupements ont été réalisés en grande partie (39,7 %), directement ou indirectement, grâce à la centralisation des données. Il est impératif que les critères retenus pour l'enregistrement des enfants non accompagnés soient définis en commun et respectés par tous les organismes concernés. En outre, le fait que les médias, les donateurs et les organisations huma nitaires mettent trop l'accent sur les enfants non accompagnés peut avoir pour effet de gonfler artificiellement le nombre de ces derniers : les quantités de secours destinées aux enfants sont en effet plus importantes que celles qui vont au reste de la population. Il ressort également de l'étude que l'adoption ne constitue pas une solution appropriée en situation d'urgence.




Pages associées