Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Afghanistan : un nouveau passage

05-06-1996 Communiqué de presse 96/22

A la fin du mois de mai, le CICR a pu faire passer un convoi de secours, le premier depuis avril 1994, de Mazar-I-Sharif, dans le nord, à Kaboul, la capitale déchirée par la guerre. Ce convoi comportait cinq camions transportant, à travers les monts Hindu-Kush, 75 tonnes d'huile végétale (un élément important de la cuisine en Afghanistan, comme dans la majorité de l'Asie du Sud). Il a dû franchir le célèbre tunnel de Salang Pass qui, à une altitude de près de 3 000 mètres, est l'un des plus hauts du monde. Outre le fait que la route de Salang avait été fermée jusque-là en raison d'une ligne de front particulièrement active, on savait que 2,4 km de la route étaient minés. Dans un geste traduisant leur préoccupation humanitaire, les autorités de Kaboul et le Jumbesh (la milice politique basée dans le nord du pays) ont donné leur accord pour que cette partie du front soit déminée.

L'opération de déminage a été effectuée par des spécialistes afghans recrutés et formés par l'organisation Halo Trust , basée en Grande-Bretagne. Dans un geste supplémentaire de bonne volonté, les deux parties ont autorisé 60 civils à traverser la ligne de front à la suite du convoi, tandis que celui-ci retournait vers le nord, chargé de matériel orthopédique destiné à la fabrication de prothèses pour les victimes des mines terrestres dans cette région.

En plus de voir s'ouvrir une voie d'accès terrestre supplémentaire permettant d'acheminer des secours pour le million d'habitants de Kaboul, le personnel du CICR qui accompagnait le convoi a été surpris et encouragé par la réaction spontanée de la population le long de la route. " Les gens venaient vers nous avec des drapeaux et nous acclamaient " , raconte Jean-Paul Jacquot, chef de la sous-délégation de Mazar-I-Sharif. " Nous avions vraiment l'impression que, cette fois, ce qui avait passé était plus qu'un convoi... nous avons assisté à la naissance d'un nouveau sentiment d'espoir. "