Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Afghanistan : retour à Tabag

29-01-1998 Communiqué de presse 98/04

La grande majorité des 100 000 habitants de la vallée de Tagab, située à 90 km au nord-est de Kaboul, reviennent sur leurs terres. Dans un pays où l'exode est souvent la règle, cet heureux dénouement marque le succès d'un projet pilote où le CICR a su faire alterner l'assistance d'urgence et l'aide à la réhabilitation. Un succès d'autant plus remarquable que la région de Tagab est, aujourd'hui encore, traversée par une ligne de front.

Chassés de leurs foyers en 1992 par les combats qui ravageaient la région, les habitants de cette vallée avaient été pris en charge par le CICR et la Croix-Rouge suédoise, et hébergés dans le camp de personnes déplacées de Samarkhel, près de la ville de Jalalabad. Depuis un an, un projet de réhabilitation des zones agricoles de la région de Tagab est en cours afin de permettre à cette population déplacée de retrouver son activité antérieure. Pour cela, il a fallu reconstruire les systèmes d'irrigation de la vallée, creuser de nouveaux puits et nettoyer les anciens. Ceux-ci s'étaient en effet transformés en fosses à ordures, provoquant des épidémies et menaçant en particulier la santé des enfants. Finalement, 25 kilomètres carrés de terres cultivables ont été remis à la disposition des habitants de Tagab, et 168 kilomètres de canaux d'irrigation — dont certains karezis, ces canalisations souterraines typiquement afghanes — ont été réparés. 

Le 19 janvier dernier, lisant sur les visages des habitants de la vallée une fierté retrouvée, le CICR pouvait officiellement fermer son bureau de Tagab.