Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Ethiopie/Somalie : assistance pour 100 000 victimesdes inondations

26-11-1997 Communiqué de presse 97/47

Dix mille personnes livrées à elles-mêmes dans la région de Jilib, dans la vallée du Bas-Juba, ont finalement pu être atteintes par les équipes de secours du CICR qui leur ont apporté des médicaments et du matériel médical, des couvertures, des bâches et des biscuits protéinés. La région, l'une des plus gravement touchées par les inondations, était inaccessible depuis des semaines.

Contacté par radio près de Jilib, où il distribuait des secours à quelque 4 000 personnes sur une parcelle de terre entourée d'eau, le chargé de liaison du CICR sur le terrain, Abdi Khalaq, a déclaré que la plupart des personnes sur place étaient des femmes et des enfants, dont beaucoup étaient atteints de paludisme et de diarrhées. " La situation alimentaire est critique et il n'y a pas d'abris " , a-t-il ajouté. L'assistance qu'il apportait était la première que les victimes aient reçue depuis qu'elles avaient fui la montée des eaux. Le CICR a déjà identifié trois villages à proximité qui se trouvent dans la même situation et l'acheminement des secours est organisé pour leurs habitants.

Les distributions actuelles ont lieu à l'issue d'un long voyage, qui a commencé il y a une semaine. Vingt-deux camions du CICR ont alors quitté Mogadishu pour Jilib, chargés de 170 tonnes de secours pour les 41 000 victimes des inondations de la région. Circulant sur une levée, le convoi a dû s'arrêter à 60 kilomètres de son but, une partie de la structure s'étant effondrée sous son poids. Les habitants de l'endroit ont utilisé des sacs de sable pour remblayer la partie écroulée et permettre le passage du convoi. Plus loin, cette fois à une vingtaine de kilomètres seulemen t de Jilib, les camions ont été bloqués à nouveau, lorsque 15 kilomètres des routes ont subitement été inondés. Des volontaires du Croissant-Rouge de Somalie et les membres des communautés locales ont entrepris de transférer les secours sur des bateaux pour qu'ils puissent être distribués dans la région de Jilib. L'opération se poursuit.

Depuis le début d'un pont aérien du CICR, le 11 novembre, des équipes ont pu acheminer des médicaments et du matériel médical, des biscuits, du matériel pour construire des abris, ainsi que des couvertures, à plus de 50 000 personnes affectées par les inondations en Somalie. Plus de 13 000 personnes ont été assistées à Belet Huen, 10 000 à Luuq et Burdubo, 20 000 à Bardera et 10 000 dans la région de Marere/Jilib. Au total, 230 tonnes de secours ont été envoyées par avion de Nairobi en Somalie et les secours ont ensuite été transportés directement à Buaale, Luuq et Burdubo. Des camions ont été utilisés pour desservir Jilib et Belet Huen. Tous les secours ont été acheminés par avion depuis Nairobi, à l'exception de 96 tonnes qui ont été achetées à Mogadishu même.

" Nous avons déjà pu faire beaucoup " , estime Patrick Berner, chef de la délégation du CICR pour la Somalie. " Mais la situation reste critique pour des dizaines de milliers de personnes à Buaale, Belet Huen et dans la région de Jilib/Marere. L'opération se poursuit, malgré d'énormes difficultés. "

Pendant ce temps, en Éthiopie, les distributions de l'aide humanitaire dans les régions de Gode et d'Afder progressent à la suite de l'arrivée de deux hélicoptères envoyés par les forces françaises basées à Djibouti. Les deux appareils ont été mis à la disposition d'une cellule de crise régionale, qui a été récemment créée pour coordonner les efforts visant à assister des dizaines de milliers de personnes affectées par les pluies persistantes et les inondations dans le sud-est.

Cette cellule de crise, dirigée par un chef très respecté d'un groupe d'anciens locaux, est constituée de représentants de diverses autorités locales, du Bureau éthiopien pour la préparation aux catastrophes et pour la santé ainsi que de la Croix-Rouge éthiopienne.

Le CICR apporte son soutien actif à la Croix-Rouge éthiopienne. Trois vols d'un avion Hercules, affrété par la Société nationale et le CICR, ont permis d'acheminer au total à Gode 10 000 couvertures, 80 000 m2 de bâches de plastique et 5 000 jerrycans ainsi que des assortiments pour dispensaires et services de pédiatrie. Cette assistance est prévue pour couvrir les besoins de quelque 50 000 personnes. Environ 1,8 tonne de médicaments vétérinaires destinés à soigner quelque 430 000 animaux malades — chameaux, bovins, moutons et chèvres — ont également été fournis.