Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

CICR : plus de 600 millions de francs suisses pour le budget 1999

16-12-1998 Communiqué de presse 98/50

Comme chaque année, les représentants des missions permanentes à Genève ont été invités, le 14 décembre, au siège du CICR, pour prendre connaissance de l'appel budgétaire pour 1999. À cette occasion, son président, Cornelio Sommaruga, a mis l'accent sur les nouvelles stratégies de l'institution, soit quelque 130 mesures nées de l'exercice « Avenir », qui vont être mises en œuvre ces trois prochaines années.

Ces changements visent la nécessité de s'adapter aux nouveaux contextes conflictuels et de développer une approche des victimes qui tienne compte de facteurs tels que la réactivation d'anciens conflits, le caractère imprévisible des nouvelles guerres, l'implication d'armées étrangères dans des conflits internes, enfin, l'émergence de problèmes socio-économiques qui favorisent l'augmentation de la violence et de la criminalité.

Le président du CICR a également souligné le manque de respect envers le droit international humanitaire et la mission du CICR, ce qui rend l'accès aux victimes de plus en plus difficile. En dépit de cette situation, le nombre de personnes protégées n'a pas diminué en 1998, alors que le coût des opérations est resté stable.

L'exercice 1998 devrait se terminer sur un équilibre financier, bien qu'il ait débuté avec un report négatif de près de 25 millions de francs suisses. Pour le siège et le terrain, le soutien (financier, matériel et en services) provient, pour 87%, des gouvernements et de la Commission européenne, pour 9,5% des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et pour 3,5% de fond s privés et publics. L'année prochaine, le CICR introduira un nouveau système de planification de ses objectifs, basé sur les résultats et les publics-cibles, et non plus sur des programmes. Cette nouvelle méthode devrait permettre de mieux cerner les besoins des victimes et de tenir davantage compte de l'analyse des situations dans lesquelles le CICR travaille. Le budget 1999 de l'institution s'élève à 660 169 500 francs suisses. Il présente une légère baisse par rapport à celui de 1998.

Par ailleurs, le 50e anniversaire des Conventions de Genève et la XXVIIe Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge nécessiterons également le soutien de toute la communauté internationale en 1999.

Enfin, le président du CICR a présenté le livre Hard Choices Moral Dilemmas in Humanitarian Intervention , publié chez Rowman & Littlefield, à New York. Réalisé sous les auspices du CICR, cet ouvrage collectif réunit les contributions de seize auteurs de renommée internationale sur l'action humanitaire et les choix et dilemmes moraux qui la traversent. Il vise à enrichir la réflexion sur ce sujet complexe et à affermir le sens de la responsabilité chez les acteurs prépondérants dans le domaine humanitaire.