Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Kenya : des secours d'urgence pour la vallée du Rift

04-02-1998 Communiqué de presse 98/05

Ces huit derniers mois, les districts de Pokot et de Marakwet, situés dans la province de la vallée du Rift (Kenya), ont été ébranlés par la violence qui oppose deux groupes ethniques locaux. Les vols de bétail entre tribus ont depuis longtemps été source de tension dans la région, mais le conflit a dégénéré au cours des derniers mois. Des milliers de personnes appartenant aux deux groupes ont dû fuir de chez elles et vivent maintenant dans des grottes et d'autres abris provisoires, sans rien à manger, ou à peine. Craignant d'être attaquées, elles ont en effet été contraintes d'abandonner leurs champs. Par ailleurs, des maladies telles que la fièvre de la vallée du Rift, le paludisme et la pneumonie affectent gravement la population déplacée.

Avec l'aide du CICR, la Croix-Rouge du Kenya a envoyé en janvier dans cette région une mission de secours, qui a recensé plus de 15 000 personnes ayant un besoin urgent d'assistance.

Les distributions de secours qui devaient débuter le 18 janvier ont été retardées de dix jours, la région étant difficile d'accès. En effet, des pluies abondantes se sont abattues sur le pays au cours des trois derniers mois, emportant les ponts et rendant les routes quasiment impraticables. Lorsque le convoi de la Croix-Rouge est arrivé dans la ville d'Eldoret, dans l'ouest, on s'est rendu compte que les camions, avec leur chargement de dix tonnes, étaient beaucoup trop lourds pour s'engager dans ces conditions sur les routes rocailleuses et escarpées de la région. Il a donc fallu utiliser des camions plus légers, et comme ceux-ci ont une capacité deux fois moins grande, l'opération dans son ensemble a été ralentie considérable ment.

Jusqu'à présent, 68 tonnes de maïs, 13 tonnes de haricots et 7 tonnes d'huile ont été distribuées à quelque 1 300 personnes déplacées dans le district de Pokot et à 1 900 personnes dans celui de Marakwet. L'opération se poursuit, et sept autres villes devraient elles aussi bénéficier d'une assistance.

Par ailleurs, des affrontement se sont produits récemment à Laikipia et Njoro, autres districts de la vallée du Rift ; des milliers de personnes ont fui leur maison et ont besoin d'une aide urgente. La Croix-Rouge du Kenya a mené une mission d'évaluation dans les régions concernées et examine actuellement avec le CICR les moyens de fournir des secours à ces personnes dans les prochaines semaines.