Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Somalie : le CICR intervient pour endiguer le choléra dans le sud

03-04-1997 Communiqué de presse 97/12

Le choléra a fait plus de 430 morts entre le 15 février et le 17 mars à Wanlaweyn, ville du sud de la Somalie, selon le personnel médical du CICR. À ce jour, près de 2 000 cas ont été signalés dans la région, à environ 90 km à l'ouest de Mogadishu, la capitale. Des prélèvements analysés à Nairobi ont confirmé la présence de choléra.

Des délégués de santé du CICR, qui ont effectué une première évaluation à Wanlaweyn (où habitent entre 10 000 et 13 000 familles) ont précisé qu'un seul des cinq puits de la ville fonctionnait. À la suite de l'évaluation, le CICR a fourni des secours médicaux (tels que solutions de réhydratation orale et antibiotiques) et a fait en sorte que huit personnes de la ville puissent suivre immédiatement une formation en soins préventifs et curatifs auprès du Croissant-Rouge de Somalie, à Mogadishu.

Des habitants de Wanlaweyn ont maintenant installé un camp où les patients atteints de choléra peuvent être isolés. Des équipes conjointes du CICR et du Croissant-Rouge de Somalie ont travaillé avec la communauté pour améliorer les conditions d'existence dans ce camp, pour lequel le CICR a fourni des tentes et d'autres secours. Des ingénieurs sanitaires du CICR ont également installé une citerne d'une contenance de 15 000 litres d'eau et supervisé la construction d'installations sanitaires.

Plusieurs centaines de cas de choléra — maladie fréquente en Somalie entre la fin janvier et le début du mois d'avril — ont également été signalés à Mogadishu. Là aussi, le CICR et le Croissant-Rouge de Somalie, son partenaire sur le terrain, assurent des soins préventifs et curatifs, avec des org anismes des Nations Unies et des organisations non gouvernementales.