• Envoyer
  • Imprimer

La guerre des Duchés (1864)

06-04-1998

Premier conflit ayant éclaté après la création de la Croix-Rouge ; le CICR dépêche des délégués auprès des belligérants, de part et d’autre de la ligne de front, et joue un rôle d’intermédiaire neutre ; premières actions menées par les Sociétés nationales de la Croix-Rouge.

Dans les duchés du Schleswig et du Holstein, les intérêts allemands et danois sont en opposition ; ces duchés sont rattachés à la couronne danoise, mais une grande partie de la population est de langue allemande. En novembre 1863, la mort de Frédéric VII, roi du Danemark, ouvre une querelle de succession qui provoque l'intervention de la Prusse et de l'Autriche.
 
Le 1er février 1864, les armées austro-prussiennes envahissent le Danemark.
 
Le 13 mars 1864, le Comité interna tional décide d'envoyer deux délégués sur place : le dr Appia, rejoindra les armées austro-prussiennes et le capitaine Van de Velde (délégué des Pays-Bas à la Conférence de Genève de 1863) ira au Danemark.
 
Les délégués reçoivent pour instruction :
 
  1. de porter secours aux blessés ;

  2. d'étudier sur place comment sont ou pourraient être mises en oeuvre les recommandations de la Conférence de Genève de 1863.
     

Les délégués sont envoyés de part et d'autre du front par souci d'impartialité ; ils sont munis de lettres d'introduction du Comité international et du gouvernement suisse et portent un brassard blanc à croix rouge. Le Dr Appia prend part à une action qui se déroule entre les lignes de front : la restitution du corps d'un officier danois. Pour sa part, le capitaine Van de Velde visite les blessés et prisonniers austro-prussiens aux mains des Danois. Ces deux délégués jouent donc d'emblée le rôle d'intermédiaire neutre, qui est expressément celui du CICR.
 
En ce qui concerne les recommandations de la Conférence de Genève de 1863, Van de Velde entre en contact, à Copenhague, avec une association qui s'occupe des blessés et de leurs familles ; il obtient qu'elle se considère comme l'une des sociétés de secours prévues par les résolutions de la Conférence. C'est la fondation de la Croix-Rouge danoise.
 
Sur le front austro-prussien l'armée accepte l'aide de médecins et d'infirmiers volontaires. Les blessés alliés et ceux de l'adversaire sont traités avec une parfaite égalité. La Croix-Rouge prussienne, qui vient de se constituer, envoie d'importantes quantités de secours et le dr Appia rencontre son délégué à plusieurs reprises. Appia informe également les médecins militaires du conte nu des résolutions de la Conférence de Genève.



 


Photos

Guerre du Schleswig, 1864. Transport des blessés par les Chevaliers de St-Jean et les Frères du Rauhen-Haus.  

Guerre du Schleswig, 1864. Transport des blessés par les Chevaliers de St-Jean et les Frères du Rauhen-Haus.
© ICRC / hist-00072