Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Nord-caucase : des milliers de nouveaux déplacés

06-03-1996 Communiqué de presse 96/9

Depuis le 3 mars, près de 10 000 personnes ont dû fuir le village de Sernovodsk (ouest de la Tchétchénie), pris sous le feu des combats qui opposent les troupes fédérales russes aux forces indépendantistes tchétchènes. Ces personnes sont allées, soit vers la République voisine d'Ingouchie, soit vers le sud de la Tchétchénie, ou encore en direction de Grozny.

Les délégués du CICR ont distribué dès le 3 mars des couvertures et de la nourriture à plusieurs centaines de personnes arrivées dans des villages ingouches proches de Sernovodsk, notamment à Sleptsovskaïa et Troïtskaïa. Une quinzaine de tonnes des secours y ont rapidement été acheminées. Dès lundi 4 mars, le nombre des déplacés se multipliant, les délégués ont distribué de l'assistance pour environ 6 000 personnes hébergées dans des lieux publics. Dans le sud de la Tchétchénie et la région de Grozny, le CICR est en train d'évaluer la situation en vue d'une aide adéquate.

Sur le plan médical, une infirmière du CICR s'est rendue le 4 mars dans les structures médicales des villages autour de Sernovodsk, ainsi que dans l'hôpital de Sleptsovskaïa, pour renouveler ou compléter l'assistance médicale remise par le CICR au cours des deux dernières semaines. 

Au soir du 5 mars, une équipe du CICR était toujours en attente de pouvoir entrer dans Sernovodsk, où les affrontements se poursuivaient, afin d'apporter de l'assistance à la population civile restée sur place, et d'évacuer les blessés.