Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Zaïre : nouveau drame humanitaire dans le Nord-Kivu

08-05-1996 Communiqué de presse 96/18

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a mis à disposition des secours d'urgence pour 14 000 nouveaux déplacés dans la zone de Rutshuru, à l'est du Masisi (Zaïre). Ces personnes viennent s'ajouter à plus de 50 000 déplacés arrivés récemment dans cette région en proie à un conflit opposant tribus zaïroises et habitants d'origine rwandaise.

L'assistance du CICR (jerricans, savon, couvertures), liée à l'effort d'accueil des familles sur place, doit favoriser l'installation temporaire des déplacés dans des villages. Mais l'organisation des secours se déroule dans un climat de peur et d'instabilité : l'accès aux déplacés et leur recensement est rendu difficile par le fait que ces populations ne se fixent pas sur les lieux d'accueil.

Le conflit, qui était jusqu'alors contenu dans le Masisi, a enflammé, fin mars, la région voisine de Rutshuru : en quatre semaines, on a dénombré plus de 65 000 déplacés. Balthazar Staehelin, chef de la sous-délégation du CICR à Goma, précise : " Nous sommes particulièrement inquiets, car ces récents développements entraînent dans une logique de haine ethnique une région jusqu'à présent épargnée. Il en résulte des dizaines de milliers de déplacés. Ce qui est frappant est que ces déplacements ne sont pas le résultat de combats ouverts, mais d'un phénomène de terreur... "

Dans la région, le CICR est prêt à assurer protection et assistance aux victimes. Cependant, il revient d'abord aux autorités de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger toutes les victimes de ce conflit ethnique.