Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Afghanistan : Le CICR vivement préoccupé par le manque de respect des principes humanitaires fondamentaux

11-08-1997 Communiqué de presse 97/23

Genève (CICR) - Les combats qui se poursuivent entre l'" alliance du Nord " et les taliban dans le nord de l'Afghanistan ont provoqué un état d'alerte majeur sur le plan humanitaire et une intensification marquée de la réaction du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) face à l'urgence.

Le CICR tient à rappeler à toutes les parties impliquées leur obligation de faire respecter et protéger la population civile, les blessés, ainsi que les personnes capturées et détenues en relation avec le conflit.

Depuis mai 1997, conformément à son mandat, le CICR a eu accès à quelque 3 400 combattants et civils détenus qu'il a enregistrés. Toutefois, en dépit de démarches répétées, l'institution s'est vu régulièrement refuser l'accès à quelque 3 000 autres détenus, selon les estimations, qui se trouvent principalement dans les provinces de Faryab, Jowzian et Balkh. Le CICR déplore ce manque de respect des principes humanitaires. Il lance un appel solennel aux autorités concernées dans le Nord pour leur demander de respecter leurs engagements et de faciliter l'accès à tous les lieux de détention placés sous leur contrôle.