• Envoyer
  • Imprimer

Le CICR, 1939-45: l'action de secours en Grèce

20-02-2005

Comment le CICR est venu en aide à la population civile en Grèce, pendant et après l’occupation, lorsque des milliers de tonnes de vivres étaient nécessaires chaque mois pour maintenir les gens en vie.

     

©ICRC/Réf. hist-2514/2 
   
Grèce, 1941-42. Famine. Distribution des secours fournis par le CICR. 
         
Dès leur arrivée en Grèce, en 1941, les occupants italiens et allemands s'emparent de toutes les réserves alimentaires disponibles, rendant la situation catastrophique. Le CICR entreprend des négociations avec les puissances occupantes, le Royaume-Uni et la Turquie pour organiser une action de secours en Grèce. D'octobre 1941 à août 1942, le CICR fait parvenir dans ce pays 45.000 tonnes de vivres. Mais durant le terrible hiver de 1941-1942, ce ne sont que 7.500 tonnes qui parviennent sur place. La famine prend alors des proportions terribles ; à At hènes et dans plusieurs villes du pays, le taux de mortalité dépasse de quatre ou cinq fois celui de l'hiver précédent.
 
Le CICR obtient l'autorisation du gouvernement de Londres de faire parvenir, chaque mois, en Grèce, 15 000 tonnes de blé canadien.
 
Avec le concours du gouvernement suédois - qui fournit les navires de transport - et des autorités canadiennes (qui fournissent les secours), des bateaux effectuent 94 voyages du Canada vers la Grèce ; de septembre 1942 à mars 1944, ils y apportent chaque mois 17.000 tonnes de vivres. D'avril à novembre 1944, les envois mensuel passent à 29.000 tonnes.
 
     
©ICRC/Réf. hist-2515/38 
   
Grèce,1940-44. Famine. Enfants recueillis au séminaire Rizarion, Athènes. 
       

  Le ravitaillement du Dodécanèse

Alors que la Grèce est libérée en octobre 1944, les îles du Dodécanèse restent sous occupation allemande jusqu'au 8 mai 1945. Durant cette période, la population ne reçoit plus aucun ravitaillement de l'extérieur et sa situation devient catas trophique. Avec l'accord des belligérants et de la Turquie, le CICR entreprend de ravitailler l'archipel au moyen de petites embarcations, louées à Izmir. Quatre opérations ont lieu entre février et mai 1945 ; au total 2.700 tonnes de vivres, d'habits et de médicaments, fournies par le gouvernement britannique et par les colonies grecques de l'étranger, sont ainsi acheminées sur place et distribuées à la population.