Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Le président de la République de Hongrie au CICR

10-11-1997 Communiqué de presse 1812

Genève (CICR) — Le président de la République de Hongrie, Arpád Göncz, a effectué aujourd'hui une visite au siège du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), où il a été reçu par le président du CICR, Cornelio Sommaruga.

Dans son allocution de bienvenue, M. Sommaruga a évoqué plusieurs événements historiques qui ont marqué la présence du CICR en Hongrie, notamment l'action remarquable du délégué Friedrich Born, qui a sauvé des milliers de Juifs de la déportation en 1944. Il a souligné par ailleurs le rôle de la nouvelle délégation régionale du CICR à Budapest, qui a été officiellement ouverte en mars de cette année, et a remercié les autorités hongroises du soutien qu'elles apportent aux activités du CICR.

Le président Sommaruga a également fait savoir combien il appréciait les efforts permanents de la Hongrie pour promouvoir le droit international humanitaire et a félicité le gouvernement hongrois d'avoir adhéré au processus d'Ottawa visant à l'interdiction des mines terrestres antipersonnel.

Dans sa réponse, le président Göncz a exprimé sa gratitude pour la rôle important joué par le CICR pour alléger les souffrances des Hongrois au fil des ans et a assuré que son pays continuerait à soutenir les activités du CICR. Il a aussi réaffirmé l'engagement de la Hongrie en faveur de la prohibition des mines antipersonnel.

Le secrétaire général de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, George Weber, était également présent pendant la visite.

La délégation régionale du CICR à Budapest couvre les pays d'Europe centrale et d'Euro pe du Sud-Est. Elle a notamment pour objectif de faire connaître le droit international humanitaire, en particulier auprès des forces armées, et de soutenir les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de la région.