Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Irak/Iran : nouvelles libérations de prisonniers de guerre irakiens

11-08-2000 Communiqué de presse 00/30

Genève (CICR) – Sous les auspices du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), 728prisonniers de guerre irakiens internés en Iran ont été rapatriés les 9 et 10 août 2000 en Irak. Cette opération, la cinquième depuis le début de l'année, s'est déroulée au poste de contrôle de Mundharieh/Khosravi, à la frontière entre les deux pays, sous la supervision du CICR. Elle porte le nombre de prisonniers irakiens libérés et rapatriés cette année à 4'117 (1999 prisonniers irakiens avaient été libérés en avril, et trois groupes de respectivement 480, 460 et 450 prisonniers, en mai et juin). Conformément aux modalités habituelles de l'institution, les délégués du CICR avaient auparavant enregistré les prisonniers et s'étaient entretenus sans témoin avec chacun d'entre eux pour s'assurer qu'ils retournaient dans leur pays de leur plein gré.

Cette libération, la neuvième du genre, s'inscrit dans le cadre d'un processus entamé en avril 1998, dans le but de rapatrier tous les prisonniers restant de la guerre Irak/Iran qui souhaitent rentrer dans leurs pays respectifs, ainsi que d'élucider le sort de prisonniers de guerre dont les noms ont été soumis au CICR par les deux pays.

Depuis le début de ce processus, plus de 10.600 prisonniers de guerre irakiens sont retournés en Irak, et trois prisonniers de guerre iraniens ainsi que 369 détenus civils iraniens sont rentrés en Iran. Dans le même temps, les délégués du CICR se sont entretenus avec près de 7'000 prisonniers de guerre irakiens vivant en Iran, qui ont déclaré ne pas vouloir être rapatriés. Le CICR entretient un dialogue particulièrement étroit avec les deux pays, afin de mener le processus à son terme dans les meilleurs délais, dans le cadre des obligations humanitaires des parties découlant du droit international humanitaire.

Depuis le déclenchement de la guerre Irak/Iran, en 1980, le CICR a supervisé le rapatriement de plus de 98'000 prisonniers de guerre aux mains des deux parties.