Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

République de Guinée : des affrontements provoquent la fuite de milliers de personnes

21-09-2000 Communiqué de presse 00/36

Depuis deux semaines, plusieurs localités de République de Guinée dans la région frontalière avec le Libéria et la Sierra Leone ont subi des attaques d'assaillants en provenance de ces deux pays. Ces affrontements ont fait de nombreuses victimes, dont un employé du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), tué le 17septembre. L'insécurité régnant dans cette région a également provoqué le déplacement de milliers d'autochtones et la fuite de milliers de réfugiés libériens et sierra-léoniens vers leur pays d'origine.

Le CICR a apporté, en coordination avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et la Croix-Rouge guinéenne, une assistance médicale et non alimentaire aux déplacés. Le 8 septembre, le CICR avait déjà fourni une aide médicale d'urgence à l'hôpital de Forécariah, qui accueillait de nombreux blessés.

En vue d'accroître sa capacité d'intervention, le CICR, qui dispose actuellement de troix expatriés sur place, va renforcer son dispositif. Deux expatriés supplémentaires seront dépêchés à Conakry. Le Mouvement de la Croix-Rouge suit attentivement l'évolution de la situation et va développer son assistance aux victimes ces prochains jours.