• Envoyer
  • Imprimer

Assistance aux victimes de la torture

31-12-1986 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 762

XXVe Conférence internationale de la Croix-Rouge, Genève, 23 au 31 octobre 1986, Résolution XII

  La XXVe Conférence internationale de la Croix-Rouge,  

     

  rappelant   que, par sa résolution XIV sur la torture, la XXIIIe Conférence internationale de la Croix-Rouge condamnait la torture sous toutes ses formes, invitait instamment les gouvernements et les organisations internationales compétentes à tout mettre en oeuvre en vue d'en éliminer la pratique et appelait les organisations de la Croix-Rouge à coopérer à la réalisation de cet objectif,  

     

  rappelant   que, dans sa résolution XV sur l'assistance aux victimes de la torture, la XXIVe       Conférence internationale de la Croix-Rouge accueillait favorablement «les efforts déployés actuellement dans le cadre des Nations Unies en vue d'établir un fonds de contributions volontaires en faveur des victimes de la torture, en permettant à celui-ci, par des voies établies d'assistance humanitaire, d'apporter une aide humanitaire, juridique et financière au profit       des individus, dont les droits fondamentaux ont été gravement violés du fait de la torture, et au profit       de leur famille et invitait instamment «les gouvernements à envisager de donner une réponse favorable aux demandes de contributions destinées à alimenter ce fonds »,  

     

  se félicitant   de la création en décembre 198 1, en application de la résolution 36/151 de l'Assemblée générale, du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies en faveur des victimes de la torture et de l'autorisation donnée par le Conseil d'administration du Fonds de promouvoir et de solliciter des contributions et des promesses de contributions,  

     

  prenant note   des informations récentes communiquées par le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies sur les activités du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies en faveur des victimes de la torture,  

     

  notant avec satisfaction   que des centres de réhabilitation pour les victimes de la torture ont été créés et qu'ils jouent un rôle important en fournissant une assistance à celles-ci,  

     

  exprimant sa gratitude et rendant hommage à   ceux qui ont fourni des contributions au Fonds de contributions volontaires des Nations Unies en faveur des victimes de la torture et aux centres de réhabilitation des victimes de la torture,  

     

  1. appelle   les gouvernements qui sont en mesure de le faire à répondre favorablement aux demandes de contributions supplémentaires au Fonds de contributions volontaires des Nations Unies en faveur des victimes de la torture,  

     

  2. prie   le CICR, les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ainsi que la Ligue d'aider à faire connaître davantage le Fonds de contributions volontaires et l'existence des centres de réhabilitation des victimes de la torture.  




Pages associées