Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Australie : la future cour criminelle internationale en débat

20-05-1998 Communiqué de presse 98/20

Le CICR a invité les représentants de 21 États de la région Asie-Pacifique à participer à Canberra (Australie), les 6 et 7 mai, à un séminaire international sur le thème : « La cour criminelle internationale, entre New York et Rome ». Cette conférence, organisée en collaboration avec la Croix-Rouge et le gouvernement australiens, a offert à de nombreux experts gouvernementaux l'occasion de débattre de manière informelle des questions complexes que pose le projet de création d'une cour criminelle internationale permanente. Si, à l'issue de la conférence diplomatique prévue à Rome en juin, une telle cour voyait le jour, elle serait appelée à statuer en tout temps sur les crimes de guerre, les crimes de génocide et les crimes contre l'humanité.

Parmi les personnalités qui ont assisté au séminaire figuraient notamment Louise Arbour, procureur des Tribunaux pénaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie et le Rwanda, ainsi que des juges et experts chinois et australiens rattachés à ces deux instances. Ce forum a permis de fructueux échanges de vues entre praticiens et théoriciens sur l'étendue des pouvoirs et du mandat de la future cour.

Outre l'Australie, les pays suivants étaient présents à la conférence : Brunéi Darussalem, Cambodge, Chine, Fidji, Inde, Indonésie, Japon, Laos, Malaisie, Mongolie, Myanmar, Nouvelle-Zélande, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Philippines, Samoa, Sri Lanka, République de Corée, Thaïlande et Viet Nam.