Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Sud du Soudan : secours accrus aux victimes de la famine

12-08-1998 Communiqué de presse 98/32

Cette semaine, le CICR a renforcé sa présence dans la ville de Wau (sud du Soudan) : le nombre d'expatriés sur place est passé de deux à six. L'institution soutient déjà le centre nutritionnel du Croissant-Rouge soudanais, qui accueille depuis trois mois environ des enfants souffrant de malnutrition, et elle vient en outre d'ouvrir un établissement analogue pour les adultes également touchés. Le nouveau centre est actuellement en mesure de traiter jusqu'à mille personnes par jour et il augmentera progressivement sa capacité d'accueil. Pour améliorer le système local d'approvisionnement en eau et d'assainissement à Wau, le CICR y a envoyé deux spécialistes dans ce domaine.

Depuis le début de la semaine, un autre centre nutritionnel, à Tonj, distribue des repas à 600 enfants et un millier d'adultes qui souffrent de malnutrition.

Du personnel médical supplémentaire est arrivé à Juba pour fournir une assistance chirurgicale à l'hôpital universitaire de cette ville et soutenir trois dispensaires qui donnent des soins de santé primaires. Cela complète les services chirurgicaux qu'assure l'hôpital du CICR à Lokichokio, dans le nord du Kenya ; cet hôpital, d'une capacité de 500 lits, soigne depuis 1987 des patients venant du Soudan.

Les équipes du CICR poursuivent leurs évaluations dans plusieurs endroits de la province de Bahr el-Ghazal, ainsi que dans celles des Lakes et d'Équatoria. Leurs conclusions tiendront compte à la fois des conditions de vie de la population locale et des moyens dont disposent d'autres organisations humanitaires travaillant dans ces régions ; elles permettront au CICR de mieux orien ter son assistance d'urgence aux personnes dans le besoin.

Outre les secours d'urgence mentionnés plus haut, le CICR compte mettre en place des programmes intégrés à plus long terme dans certaines communautés. Il installera des dispensaires et des installations d'approvisionnement en eau et d'assainissement, et fournira d'autres secours pour aider la population locale à retrouver un certain degré d'autonomie sur le plan économique.

Le CICR vient de visiter pour la deuxième fois des personnes détenues par l'Armée populaire de libération du Soudan, en relation avec le conflit dans le sud du Soudan. De plus, le service de recherches dans le pays traite jusqu'à 6 000 messages Croix-Rouge chaque mois, permettant ainsi à des membres d'une même famille séparés par le conflit de rester en contact.